Archive | 24 juin 2011

Peter Falk : Le légendaire inspecteur Columbo est mort…

Une triste nouvelle se répand dans les médias : l’acteur Peter Falk, dont le nom est à jamais associé au personnage de Columbo, est mort ce 24 juin à l’âge de 83 ans, a annoncé un membre de sa famille sur la radio californienne KNX. Il souffrait depuis plus de 5 ans de la maladie d’Alzheimer.

Acteur, producteur, réalisateur et scénariste américain, Peter Falk est né le 16 septembre 1927 à New York, d’un père d’origine hongroise et d’une mère d’origine tchèque, dans une famille d’origine juive. A trois ans, une tumeur maligne lui fait perdre un oeil, ce qui explique la tristesse, parfois, de son regard.

De 1968 à 2003, il a incarné le lieutenant Columbo, enquêteur de génie au bagout légendaire, dans la série télévisée du même nom. En France, il était doublé vocalement par Serge Sauvion (décédé en 2010), renforçant le caractère mythique du personnage. Le premier épisode fut réalisé par un jeune homme de 25 ans, Steven Spielberg. Sur les 69 épisodes, Peter Falk en produit ou en co-produit 24. Le dernier, en 2003, est "Columbo mène la danse".

Démarrant sur les planches, il a d’ailleurs commencé sa carrière de comédien en remplaçant au pied levé un acteur malade dans le rôle… d’un détective. Il était visiblement fait pour résoudre des enquêtes dès le départ ! Toutefois, il suivra un cursus universitaire pour tenter un entretien d’embauche à la CIA, auquel il échoue, entre à la direction du Budget du Connecticut comme conseiller à la productivité, mais abandonne ce parcours pour suivre celui de comédien.

En 1958, il obtient un rôle dans La Forêt interdite de Nicholas Ray. Peter Falk jouera aussi devant la caméra de Frank Capra (Milliardaire pour un jour), de Blake Edwards dans La Grande Course (1965), de Sydney Pollack dans Un château en enfer en 1969 ou encore dans Une femme sous influence, (1974), de John Cassavetes. Il retrouvera le réalisateur pour Opening Nights(1977) avec Gena Rowlands.

Fort d’une filmographie bien remplie, Peter Falk alterne les prestations dans les genres les plus différents tels que le film d’aventures et romantique Princess Bride (1987) dans la peau du grand-père narrateur ou le drame Les Ailes du désir de Wim Wenders, dans son propre rôle. L’une de ses dernières apparitions – sur les écrans français tout du moins – a lieu dans le film d’action Next de Lee Tamahori avec Nicolas Cage.

Il avait été décoré en 1996 par Gérard Depardieu, à Paris, comme Chevalier des Arts et des Lettres.

Peter Falk a été marié à deux reprises, avec Alyce Mayo puis avec Shera Danese. Avec Alyce, il a adopté deux filles, Catherine (qui est devenue détective privé) et Jackie. Souffrant de la maladie d’Alzheimer depuis plusieurs années, Peter Falk vivait sous la tutelle de sa seconde épouse, Shera Danese, au grand dam de sa fille Catherine. L’acteur immortalisé par son imperméable élimé et sa célèbre phrase "Juste une dernière chose…", souffrait de démence depuis plus de cinq et ne reconnaissait plus personne, ne se souvenant même pas de… Colombo.

Sean Kingston est sorti de l’hôpital : il est enfin tiré d’affaire

Le chanteur Sean Kingston est sorti de l’hôpital et c’est une grande bonne nouvelle pour ses fans ! Après un grave accident de jet-ski à Miami fin mai, l’interprète de Beautiful Girl était plongé dans le coma entre la vie et la mort. Beaucoup se sont inquiétés pour lui tant la violence du choc ne laissait présager rien de bon.

Sean Kingston, 21 ans, se trouvait au volant (au guidon) d’un jet-ski quand il a percuté à vive allure un pont, sa passagère Cassandra Sachez avait également été blessée mais sans gravité.

La vice-présidente à la publicité chez Epic Records, Lauren Ceradini, avait même été forcée de démentir les rumeurs voulant que Sean Kingston soit décédé, c’est dire s’il n’en est pas passé loin.

Aujourd’hui il est tiré d’affaire : son représentant a confirmé qu’il poursuivrait sa convalescence à la maison et le chanteur lui-même a posté une photo de lui sur son twitter le montrant faire le V de la victoire. Il accompagnait ce cliché le montrant très aminci, d’un commentaire : "Je me sens beaucoup mieux ! Dieu est bon ! Merci à tous pour les prières et le soutien ! Je vous aime tous !"

De nombreuses stars avaient apporté leur soutien au chanteur jamaïcain, comme Rihanna qui avait écrit : "Sean, on prie pour toi bébé." Ou Justin Bieber, avec qui Sean a chanté le titre Eenie Meenie, qui avait ajouté : "Toutes mes prières vont vers mon ami Sean Kingston. Un vrai ami et un grand frère. Priez pour lui s’il vous plaît."

Voilà qui a dû le toucher et l’aider à s’en sortir !

Alain Delon, Jean-Paul Belmondo et Barbara, avec Jean Reno et sa Zofia enceinte

Monstres sacrés du cinéma français, véritables mythes vivants pour plusieurs générations de cinéphiles à travers le monde, Jean-Paul Belmondo, 78 ans, et Alain Delon, 75 ans, se sont donné la réplique à plusieurs reprises durant leurs superbes carrières : Paris brûle-t-il ? en 1966, Borsalino en 1970, Une chance sur deux en 1998, et hier, jeudi 23 juin, les deux stars se sont retrouvées à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle boutique Zegna, à Paris.

Après un passage par la Croisette en mai dernier pour une belle montée des marches en forme d’hommage, Jean-Paul semble toujours surfer sur le bonheur. Il était radieux hier dans les bras de son ami Alain, souriant, plaisantant, immortalisant cette nouvelle rencontre. A ses côtés, sa contreversée compagne Barbara Gandolfi (récemment condamnée), la brune incendiaire qui lui a redonné le sourire et la joie de vivre.

La marque Ermenegildo Zegna, spécialisée dans le prêt-à-porter masculin haut-de-gamme, a donc ouvert une nouvelle boutique parisienne au 50, rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans un des quartiers les plus huppés et prestigieux de la capitale. Plus qu’une simple boutique, ce nouveau lieu luxueux est un véritable Global Store qui propose sur plus de 500m2 toutes les créations et collections du styliste italien, de sa marque principale à ses lignes dérivées (Zegna Sport, Z Zegna) tout comme tous ses accessoires.

C’est le brillant designer américain Peter Marino (déjà architecte d’intérieur de certaines boutiques Louis Vuitton, Chanel ou Dior) qui s’est chargé de l’architecture et de la décoration des lieux, et ils étaient nombreux, stars et hommes d’affaires, curieux de découvrir cette nouvelle création en plein coeur du VIIIe arrondissement parisien.

Lors de cette inauguration, nous avons également pu croiser Antoine Arnault, François-Henri Pinault sans sa belle Salma Hayek, Jean Reno et sa jolie femme enceinte Zofia Reno, l’animateur Jean-Luc Reichmann, la star hollywoodienne Milla Jovovich et son mari le réalisateur Paul W.S. Anderson qui vient de diriger Milla dans Les 3 Mousquetaires 3D (voir la bande-annonce), Pascal Légitimus et la divine Sarah Marshall.

Samy Naceri : Hospitalisé d’office dans une unité psychiatrique…

Mardi 21 juin, Samy Naceri, actuellement incarcéré dans la maison d’arrêt de Grasse, quittait sa cellule le temps de répondre devant le tribunal d’accusations d’exhibitionnisme et d’outrage à agent. Les faits remontent au dernier festival de Cannes. Mais alors que le président de la cour a indiqué qu’il rendrait sa décision le 4 juillet, voilà que Samy Naceri a été hospitalisé d’office hier, jeudi 23 juin, à Nice. En effet, comme l’annonce le site de Nice Matin, l’acteur, révélé pour son rôle dans la saga Taxi, vient d’être hospitalisé d’office dans une unité psychiatrique de Nice.

Alors qu’il était venu s’installer sur la Côte d’Azur pour prendre un nouveau départ, Samy Naceri semble encore poursuivi par ses vieux démons. Lors de l’audience, celui qui est très affecté par son incarcération – il purge une peine de 5 ans de prison, dont 16 mois ferme, pour agression -, qui rend impossible le tournage d’un film avec Alexandre Arcady, était apparu très agité, prenant constamment la salle d’audience à témoin et interrompant sans cesse le président au point d’être provisoirement exclu de la salle. Son avocat a rappelé que l’acteur suivait un traitement lourd suite à une greffe du foie en décembre 2010, excluant tout autre médication pouvant l’aider à contrôler son excès de réactivité.

S’il a reconnu les accusations d’exhibitionnisme retenues contre lui et s’en est excusé – le 22 mai, Samy Naceri avait baissé son short sur la Croisette et montré son sexe à une jeune fille de 15 ans attablée à un café avec son père et petit frère -, le père et la fille ont témoigné mardi à la barre.

Concernant la peine, le procureur, vidéos de la ville de Cannes à l’appui, a vivement critiqué les propos "disproportionnés" de la star d’Indigènes et son attitude "affligeante", a demandé 200 jours d’amende à 50 euros. L’avocat du père et de la jeune fille de 15 ans réclame 3 500 euros de dommages et intérêts.

La place de l’acteur est effectivement plus en unité de soins psychiatriques que dans une cellule de 9 m2.

Thil signe vendredi, cinq joueurs écartés

Grégory Thil (31 ans) sera officiellement Dijonnais vendredi. L’ex attaquant boulonnais va en effet signer son contrat de trois saisons avec le DFCO. Par ailleurs, cinq joueurs de l’effectif 2010-2011 ont appris, par un SMS, qu’ils ne reprendraient pas l’entraînement avec le reste du groupe professionnel le 27 juin. Les défenseurs Alexis Zywiecki, Jérôme Martin, les milieux de terrain Stéphane Morisot (proche de Rouen, club de National) et Mickaël Isabey, tous sous contrat jusqu’en 2012, ainsi que l’attaquant Youcef Touati (contrat jusqu’en 2013) s’entraîneront à partir du 1er juillet avec l’adjoint Olivier Dall’Oglio. Selon L’Equipe, plusieurs de ces joueurs écartés envisageraient de se présenter tout de même à la remise des équipements le dimanche et à la reprise le lundi 27 juin. Les cinq joueurs ont été informés ce jeudi par lettre recommandée avec accusé de réception.

 

Deux stages sont programmés à Luxeuil-les-Bains (3 au 9 juillet) et au Chambon-sur-Lignon (25 au 31 juillet). Une préparation estivale qui sera jalonnée de sept matchs amicaux dont un en Côte-d’Or à Selongey contre une formation de Division 2 belge. Les Dijonnais ne rencontreront qu’une seule équipe de Ligue 1, Sochaux, et se frotteront à la redoutable équipe portugaise du Benfica.

France : Jusqu’où ira la dette ?…

Comment se portent la dette et le déficit public de la France ? Mal, selon la Cour des comptes. Dans son rapport annuel sur la situation des finances publiques publié mercredi 22 juin 2011 (Voir document joint), l’institution prend position en faveur d’un nouveau plan de rigueur, alors que la France a déjà un pied dans la campagne pour l’élection présidentielle et que le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux lors des départs en retraite pèse déjà lourd dans les esprits… Une situation qui confine au status quo et inquiète sur l’avenir des finances du pays.

En 2009 déjà, Philippe Séguin, président de la Cour des comptes, adressait une sévère mise en garde sur le risque "d’emballement exponentiel de la dette française" (Lire ici l’article sur Lemonde.fr). Après sa mort, son successeur Didier Migaud n’a pas changé de message et revient à la charge dans le rapport de la Cour des comptes sur la situation des finances publiques, présenté mercredi 22 juin 2011… "En dépit des inflexions réalisées depuis un an, les déficits restent trop élevés et le risque existe d’un emballement de la dette publique", indique-t-il  (Lire ici l’article de Boursorama.com). Pour le président de la Cour des comptes, le verdict est clair : "Il faut des mesures supplémentaires de rigueur budgétaire".

Il y a urgence à agir. "Car si la France ne réduit pas son déficit primaire – le solde avant paiement des intérêts de la dette -, la dette publique atteindra 110% du PIB en 2020, contre 85% cette année. La charge de la dette absorbera alors 10% des prélèvements obligatoires tels que les impôts nationaux et locaux ou encore les cotisations sociales… Dès aujourd’hui, l’endettement est si élevé qu’une hausse des taux d’intérêt – même d’un point seulement – alourdirait la charge de la dette de 2 milliards la première année et jusqu’à 14 milliards dix ans plus tard !", relève LeFigaro.fr (Lire ici l’article).

Si le refrain de la dette et de l’envol du déficit public sont aujourd’hui bien connus, l’urgence à agir n’est pas aussi évidente. Pour LeMonde.fr, l’on peut "craindre que l’année électorale 2012 ne soit guère propice à l’ascèse budgétaire. C’est vrai des dépenses, comme en témoignent les contorsions actuelles du gouvernement en matière d’éducation : pour ne pas désespérer les élus locaux, il annonce le gel des suppressions de classes en 2012, tout en maintenant son objectif de suppressions de postes d’enseignants. C’est tout aussi vrai pour les recettes, comme en témoignent les acrobaties peu convaincantes pour faire croire que la réforme de l’impôt sur la fortune n’entraînera pas de manque à gagner pour l’Etat" (Lire ici l’article). Même constat du côté de LExpress.fr, qui considère "qu’à un an de l’élection présidentielle, le gouvernement préfère modérer ses annonces en matière de hausse des recettes fiscales. Il n’hésite pas, en outre, à créer de nouvelles niches sociales pour les salariés, telle la prime contre dividendes qui devrait coûter 395 millions d’euros à l’Etat cette année et 640 millions en 2012. Ou encore à se priver de recettes en allégeant l’impôt de solidarité sur la fortune" (Lire ici l’article).

Conclusion ? Alors que la crise grecque illustre l’issue à laquelle peut conduire un aveuglement volontaire des élus au sujet de la dette, le gouvernement français risque pourtant de ne pas ciller d’ici l’élection présidentielle de 2012, en raison des retombées certaines – et négatives – des hausses d’impôts et autres suppressions de postes auprès de la population. Pour quelles conséquences ? Réponse en 2013…

Jeux olympiques 2012 : La Bourgogne se mobilise pour ses sportifs !

Le 06 juillet 2011, Jacques Rogge, président du comité international olympique, décachètera l’enveloppe qui désignera la ville retenue pour l’organisation des Jeux olympiques d’hiver de 2018. En lice aux côtés de Munich (Allemagne) et Pyeongchang (Corée du Sud), le dossier d’Annecy… Mais pour le moment, ce sont les Olympiades de 2012 qui approchent à grands pas : à moins de 400 jours de la cérémonie d’ouverture, Christian Moccozet, journaliste à France 3 Bourgogne, a impulsé la création de l’association "Objectif médailles"…

Christian Moccozet bonjour. En 2005, l’association Dijon 2012 avait pour objectif de promouvoir l’esprit olympique à Dijon et en Côte-d’Or à l’occasion de la candidature de la ville de Paris à l’organisation des jeux Olympiques de 2012. La déconvenue de la défaite passée, c’est l’association "Objectif médailles" qui reprend le relais. Comment est née cette initiative ?

"Il y a toujours eu en Bourgogne une structure qui aidait le sport de haut niveau y compris pendant les périodes olympiques. Il s’agissait de l’association "ambition sports bourgogne". Il y a deux ans, cette association a disparu pour des raisons que je ne connais pas car je n’en faisais pas partie. Suite à une discussion que j’ai eu avec Safia otokoré, vice-présidente chargée du sport du conseil régional de Bourgogne et Jean-Pierre Papet, président du Comité régional olympique et sportif (CROS Bourgogne), la question du soutien des sportifs participant aux Jeux olympiques s’est posée étant donné l’absence de structure et ils m’ont demandé de m’en occuper.

Lors de la venue à Dijon de Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) le 04 mars 2011, j’ai annoncé publiquement que nous allions monter cette association afin de collecter des fonds publics et privés pour les reverser aux athlètes Bourguignons qui se prépare pour les jeux de Londres et qui, on l’espère, ramèneront des médailles.

Le lundi 20 juin 2011, près de 600 personnes étaient invitées au Clos de Vougeot pour lancer officiellement l’association. Quelles ont été les premières structures à emboiter le pas ?

Depuis trois mois que le dispositif est lancé, nous avons déjà récolté des fonds. C’était avant tout symbolique de rassembler le monde sportif, les entreprises, les collectivités pour bien marquer le lancement. La première entreprise à nous avoir rejoints est EDF. D’ailleurs, son délégué régional, Marc Benner siège au conseil d’administration de l’association. Récemment, le Crédit Mutuel, la mutualité française ont fait part de leur envie d’intégrer le projet comme la SNCF. Maintenant que l’association a été portée sur ses fonds baptismaux, nous avons un an pour rencontrer les entreprises.

Une fois récolté, à quoi servira cet argent ?

Nous avons détaché deux phases différentes : l’aide à la préparation et la récompense en fonction des résultats. L’aide à la préparation prendra la forme d’une somme versée dès cet automne à la vingtaine de sportifs retenu pour le moment (Voir la liste non définitive ci-dessous) pour subvenir à leur frais. Les sportifs en sont très souvent de leur poche, car ils évoluent au sein de fédération pas forcément très médiatisée. En deuxième versement aura lieu au mois de février et un troisième vers le mois d’avril.  L’aide devrait s’élever, on l’espère, à 1.500 ou 3.000 euros selon les récoltes de fonds. La deuxième phase est la récompense post-jeux pour ceux qui auront la chance d’y participer. Une prime de 2.500 euros sera versée à ceux qui ont participé, 4.000 euros pour une médaille de bronze, 6.000 pour une médaille d’argent et 8.000 pour une en or.

En parallèle de cette action financière, un autre volet devrait concerner le grand public.

À partir du mois de septembre, nous allons faire en sorte de créer un mouvement de soutien derrière eux, comme une grande famille. Étant dans des disciplines qui sans être confidentielles, n’occupent que rarement la une des journaux, il faut qu’ils se sentent soutenus moralement. On va faire un peu de buzz autour de tout ça avec l’aide de la presse entre autres ou en organisant des soirées. Tout est encore à décider, mais le but est de faire du bruit autour de nos sportifs. Une délégation se rendra à Londres pour les soutenir aussi bien du côté des valides que des handisports.

À Pékin, cinq médailles venaient de Bourgogne – dont celle en or d’Anne-Caroline Chausson en BMX. Quels sont les sportifs que vous avez choisis de soutenir et lesquels faut-il suivre ?

La liste n’est pour l’instant pas définitive et je n’ose pas trop faire des pronostics pour le moment. Je pense bien sûr à Adrien Hardy en aviron, médaille d’or à Athènes en 2004 et qui a raté Pékin en 2008, a une vraie soif de revanche et voudrait bien refaire un podium à Londres. En tir à l’arc, Bérangère Schuh et sa médaille de bronze à pékin espère bien faire un nouveau podium. En handisport, nous avons de sérieuses chances : Charles Rozoy en natation bien sûr, mais aussi une judokate que nous avons ajouté à notre liste mercredi 22 juin 2011 et qui sera licencié à Mâcon lors des Jeux."

Liste des sportifs valides sélectionnés :
Aviron : Adrien Hardy (71), Fabrice Moreau (71), Barthélémy Agostini (71)
Canoë-kayak : Cyrille Carre (89),  Adeline Morel (58)
Cyclisme : Jean Christophe Peraud (71)
Escrime : Boladé Apithy (21)
Gymnastique : Sophia Serseri (21), Nathalia Zolotoryova (21)
Judo : Hélène Receveaux (21)
Lutte : Lokman Kaplanbaba (21)
Tir : Stéphane Clamens (71)
Tir à l’arc : Bérangère Schuh (89)

Liste des sportifs handisport sélectionnés :
Natation : Charles Rozoy (21)
Tir : Laurent Boudriot (21), Cédric Fevre-Chevalier (71)
Tir à l’arc : Stéphane Gilbert (89), Fabrice Meunier (89)

Katy Perry : Incroyablement sensuelle lors d’un shooting avec Terry Richardson

Un nouveau clip, Last Friday Night, une tournée géniale, California Dream Tour, Katy Perry est très occupée. Ses journées sont surchargées et pourtant elle a trouvé le temps de poser pour le magazine Rolling Stone et de s’y confier à propos d’un de ses gros problèmes d’antan : sa poitrine.

En couverture du magazine, Katy Perry s’affiche très sexy, sublime dans une robe argentée, axée sur sa poitrine que le monde lui envie. Pourtant, la chanteuse de 26 ans a expliqué que ses seins ne l’ont jamais comblée jusqu’à ce qu’elle soit en âge d’en profiter, c’est à dire récemment, avec la célébrité. Elle a avoué que durant son adolescence, elle priait pour avoir une plus grosse poitrine, et qu’à un moment, ses seins se sont mis à pousser. "Dieu a répondu à mes prières, et bien au-delà, cent fois même, jusqu’à ce que je me dise : S’il te plait, arrête, Dieu, je ne peux plus voir mes pieds. S’il te plait, arrête".

Katy Perry est donc devenue une grande complexée, et s’est mis à essayer de les cacher… La pauvre. Alors que toutes les femmes lui envient, et que tous les hommes lorgnent dessus… "J’ai commencé à les scotcher. Pendant combien de temps ? Probablement jusqu’à ce que j’ai 19 ans. Et non, je n’ai aucune blessure psychologique à cause de ça". Bien heureusement.

Début juin, Katy Perry posait sur la terrasse d’un hôtel à Miami, pour Rolling Stone. Et face à l’objectif de Terry Richardson, elle s’est complètement lâchée. Incroyablement sexy. Le making of de ce shooting est disponible en vidéo et prouve à quel point elle n’a plus de complexe.

Son mari l’humoriste anglais Russell Brand, est aussi à Miami, il fait du yoga, et participe au tournage du film Rock of ages, avec Tom Cruise… Son temps libre, il le passe avec sa magnifique épouse…

Et ce n’est pas lui qui va se plaindre de la poitrine de Katy Perry