Archive | 8 juillet 2011

Affaire DSK : Rebondissement à New York, enquête préliminaire ouverte à Paris !

Dominique Strauss-Kahn après la rénion avec ses avocats et le bureau du procureur, à New York, le 6 juillet 2011.

Tristane Banon a déposé plainte, via son avocat Me David Koubbi, contre Dominique Strauss-Kahn pour "tentative de viol". Les faits décrits par cette écrivaine de 32 ans remonteraient au mois de février 2003, alors qu’elle interviewait DSK – auprès duquel elle fut introduite grâce à Camille, une des filles de l’ancien président du FMI – dans un appartement parisien pour préparer son livre Erreurs avouées… (au masculin). Tristane Banon avait auparavant porté ces accusations chez Thierry Ardisson en 2007 et lors d’une interview avec le site Agoravox en 2008.

L’enquête française est ouverte…

Le parquet ouvre vendredi une enquête préliminaire qui vise à vérifier les allégations de la jeune femme. Enquête confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Si les faits sont anciens, et donc difficiles à prouver, l’avocat de la plaignante se montre confiant. Selon Me Koubbi, l’accusation repose sur des "éléments matériels, des textos [qui] ont été envoyés et il existe des attestations", a-t-il déclaré à l’AFP, sans préciser la teneur de ces attestations. "De nombreuses personnes se tiennent à la disposition de la justice pour témoigner", ajoute-t-il avant de résumer que cette affaire ne se limitera pas à un "parole contre parole."

"Parole contre parole", c’est pourtant l’expression employée à plusieurs reprises par Tristane Bannon dans une interview accordée à L’Express dans laquelle elle revient sur les faits, son mal-être qui en découle et ses motivations pour, huit ans après, enfin s’adresser aux tribunaux : "Je ne souhaite qu’une chose, qu’il revienne en France avec sa présomption d’innocence pour que l’on aille devant un tribunal. Je sais bien que dans ce genre d’affaire, où c’est parole contre parole, sans même parler de gens si puissants, les présumés coupables sont souvent relâchés. Mais moi, je sais que je dis la vérité."

Et l’américaine se poursuit !

L’ouverture de cette enquête préliminaire intervient alors que l’accusation, aux États-Unis, de Nafissatou Diallo, semble fragilisée. Dominique Strauss-Kahn a été libéré sur parole et on lui a rendu sa caution colossale de 6 millions de dollars. Il est désormais libre de circuler aux États-Unis, mais pas d’en sortir. Plusieurs fuites dans la presse annoncent l’abandon prochain des poursuites, probablement lors de la prochaine audience prévue le 18 juillet… Pourtant, rien n’est sûr.

Mercredi, l’avocat de la victime présumée, Me Kenneth Thompson, a bien essayé de faire dessaisir le procureur du dossier, qu’il accuse des fuites dans la presse et de ne pas respecter la victime. Sans succès. Ce dernier, Cyrus Vance, a rencontré mercredi les avocats de DSK lors d’une réunion, qualifiée de "constructive" par Benjamin Brafmann, qui défend le Français. Le procureur a toutefois indiqué que les charges étaient maintenues contre Strauss-Kahn.

Jeudi, William Taylor, l’autre as du barreau engagé dans la défense de DSK, a affirmé dans le New York Times (décidément aux premières loges de cette affaire) qu’il refusera de plaider coupable du moindre chef d’accusation, même secondaire, si le procureur lui propose un accord en vue de boucler l’affaire. Dominique Strauss-Kahn, qui a plaidé non coupable dès le début prenant le risque d’aller jusqu’au procès, ne veut rien lâcher et veut être totalement blanchi.

Des représentants de la communauté africaine de New York ont demandé jeudi à ce que DSK soit jugé, estimant qu’un abandon des charges constituerait "une grave erreur judiciaire". Dans un communiqué, la confédération d’organisations de la communauté africaine écrit que "la femme de chambre du Sofitel, dont tout prouve qu’elle a été agressée sexuellement, risque de ne jamais obtenir de procès à cause de son passé, sans rapport avec les violences sexuelles dont elle a été victime le 14 mai". C’est frappé au coin du bon sens…

Révélations en cascade…

Vendredi, le New York Times publie de nouvelles révélations : deux employées du Sofitel, où se serait déroulé le viol présumé de Nafissatou Diallo, ont affirmé à la police avoir été invitées, séparément, par DSK à venir dans sa suite, la nuit du 13 mai. Ce qu’elles ont l’une et l’autre refusé de faire. De plus, ce 13 mai, veille de son arrestation à l’aéroport JFK, une caméra vidéo aurait filmé cette nuit-là l’ancien patron du FMI en train de "monter dans un ascenseur vers 1h20 avec une femme qui ne travaillait pas à l’hôtel". Cette femme a pu être identifiée mais n’a pas souhaité répondre aux enquêteurs sur la nature de sa visite. Au matin, Dominique Strauss-Kahn a commandé un petit-déjeuner pour une seule personne à 9h24. Ce qui laisse la place à de nombreuses suppositions…

Voilà de nouveaux éléments pour lesquels le New York Times cite une source policière anonyme. On imagine quelle force est demandée à Anne Sinclair pour supporter ce que ces détails et on-dit laissent supposer de son couple, et d’une possible "addiction" de son époux… L’ancienne journaliste star de TF1 demeure le premier soutien de Dominique Strauss-Kahn. A Michel Taubmann [auteur du Roman vrai de Dominique Strauss-Kahn, une biographie aux Éditions du Moment], Anne Sinclair écrivait le 15 mai : "Je crois en lui plus que jamais. Notre couple est d’une solidité à toute épreuve. Nous sortirons de ce drame ensemble, dignes et droits, main dans la main."

 

Secret Story 5 : Nous connaissons déjà 9 candidats, faisons les présentations

Lancement de  Secret Story 5 , vendredi 8 juillet à 20h45 sru TF1.

C’est le grand jour… Pour les dix-huits candidats (Max la menace nous annonce qu’il y en aurait peut-être un de plus… 19 alors ?) castés par Endemol, ce vendredi 8 juillet est synonyme de lancement de l’aventure Secret Story. Mais cette saison, plus que jamais, TF1 a décidé de surprendre son monde.

Jeudi soir aux alentours de 20h40, la chaîne annonce sur son antenne l’entrée prématurée de deux candidats dans la Maison des Secrets. Après recoupement, il s’agit vraisemblablement des jumeaux Zarko et Zelko, d’origine serbe (dont le secret n’est pas d’être jumeaux bien sûr !). Ils ont donc intégré la somptueuse villa 24 heures avant leurs petits camarades et viennent de passer leur première nuit sur place.

Pas besoin d’attendre plus longtemps pour découvrir le visage de nouveaux candidats puisque le site TF1.fr vient de dévoiler en exclusivité l’identité de quatre d’entre eux. Ils s’appellent Ayem (bon, elle, on la connaissait déjà un peu grâce à nos confrères de Closer !), Juliette, Daniel et Aurélie !

C’est parti pour les présentations :

Daniel, 21 ans
Ce beau brun à la peau hâlée dont nous vous parlions hier exerce la profession de mannequin. Originaire de Suisse, c’est un vrai latin lover, son regard vous fera fondre. Quel secret peut-il bien nous cacher ?

Juliette, 20 ans
Annoncée comme la bombe du casting, cette petite brune aux yeux bleus et à l’air mutin pourrait bien s’attirer les faveurs de tous les garçons de la maison… "Une pétillante danseuse branchée hip-hop et danse contemporaine", ajoute Le Parisien. TF1 nous avait promis des jolies filles mais pas de bimbo. On comprend mieux à qui et quoi ils faisaient allusion !

Aurélie, 23 ans
Cette jolie Belge, qui nous est également présentée dans les pages du quotidien France-Soir ce vendredi, travaille dans l’événementiel : elle est marketing-manager.

Ayem, 22 ans
Ses yeux noirs pétillants pleins de malice, sa plastique de rêve et un séduisant sourire ne l’empêcheront pas de tout mettre en oeuvre pour découvrir les secrets des autres candidats. Mi-ange mi-démon, quelle stratégie cette jolie Lyonnaise mettra-t-elle en place pour sauver sa peau ?

De plus, le site WAT vient de publier la vidéo du portrait d’un autre candidat : Simon, originaire de Colombes. Ce jeune homme de 20 ans à la mèche Justin Bieber et couvert de tatouages se décrit comme "un gros casse-couilles" capable de faire péter les plombs à n’importe qui en deux minutes. Il y a deux ans, un tempérament similaire avait valu à Léo une baston avec François-Xavier… Ça promet !

Et, cette saison, Angela Lorente nous l’a promis : pour le casting, les candidats joueurs ont été privilégiés… Durant ces 12 semaines (qui pourraient être rallongées), la chasse aux secrets devra battre son plein de la première à la dernière seconde du jeu.

Benjamin Castaldi, animateur de l’émission depuis son lancement en 2007, le dit, lui-même, dans les colonnes de France-Soir : on est beaucoup moins dans la caricature. "On ne change pas une formule qui marche. En revanche, nous avons réfléchi à faire un casting moins caricatural pour certains personnages. Je pense à l’année dernière avec la jeune fille qui avait des cheveux rouges et des semelles compensées de 20 centimètres (Charlotte, ndlr). On a cherché des candidats qui ressemblent à ce que l’on peut croiser dans la rue", explique-t-il. Et, c’est plutôt réussi, à en croire les premiers portraits qui ont filtré sur la Toile.

Rappelons que Trina, profiler (qui est sans doute profiler comme nous sommes bûcherons !), ne fait finalement pas partie du casting, son portrait ayant été dévoilé avant la mise à l’isolement des candidats. Le Parisien nous annonce également qu’un couple sera de la partie, de même que le proche d’une star mondialement connue.

En bref : à l’heure qu’il est, nous connaissons déjà la moitié des candidats retenus pour le casting final. Simon, Aurélie, Juliette, Daniel et Ayem s’ajoutent aux jumeaux Zarko et Zelko et au chauffeur de taxi Rudy. Comme nous vous le révélions en exclusivité cette semaine, Sabrina, âgée de 30 ans, rentrera dans Secret Story 5 avec le secret suivant : "Je vis grâce aux organes d’un autre."

Ce soir, Benjamin Castaldi et La Voix vous donnent rendez-vous à 20h45 sur TF1 pour découvrir la liste exhaustive des secrets (tous archi-vérifiés cette année) et le visage des dix-huits (ou dix-neuf ?) candidats qui se lanceront dès 20h45 dans une chasse effrénée aux secrets.

C’est tout… pour le moment !

David Beckham dévoile le ventre très arrondi de sa Victoria en bikini

David Beckham a posté sur son Facebook une photo de sa Victoria très enceinte !

Non, Victoria Beckham n’a toujours pas accouché ! Il n’empêche que, fier des rondeurs de sa dulcinée, David Beckham vient de poster une photo de Vic en maillot de bain, qui dévoile son ventre de femme enceinte… Reste à savoir comment la star prendra cette petite blague !

Alors qu’elle devrait accoucher dans les jours à venir (contrairement aux rumeurs, l’accouchement n’était pas prévu pour le 4 juillet, comme l’a déclaré le porte-parole du couple), Victoria Beckham affiche des rondeurs nettement moins impressionnantes que celles de Selma Blair ou de Pink, qui a donné naissance à une petite Willow, le 2 juin. L’ex-Spice Girl, qui fait depuis toujours très attention à son poids, n’est pas très à l’aise avec son ventre de future maman, surtout en public. Elle a d’ailleurs déclaré récemment qu’elle ne souhaitait pas rejoindre le rang des stars qui ont posé enceintes dans un magazine, comme Christina Aguilera ou encore Demi Moore.

Autant dire qu’en postant une photo de son épouse sur son Facebook, David Beckham risque de s’attirer les foudres de la jolie brune ! Car le footballeur n’a pas fait les choses à moitié : sur le cliché en noir et blanc, la maman de trois garçons est allongée au soleil et arbore un bikini ainsi qu’une jupe paréo qui révèle clairement ses formes arrondies. Heureusement, le joueur des L.A. Galaxy écrit sur le réseau social : "J’ai pris cette photo de Victoria quand elle ne me regardait pas. Elle est splendide à l’approche de la naissance de notre bébé !" Peut-être que cette belle déclaration d’amour apaisera la colère de Miss Beckham !

Enceinte de son quatrième enfant, Victoria doit accoucher d’ici la fin du mois de juillet. Le couple star accueillera pour la première fois une petite fille ! Brooklyn, 12 ans, Romeo, 9 ans en septembre prochain, et Cruz, 6 ans, tous trois très proches de leur maman, pourront s’amuser avec la petite poupée et la fashionista pourra la vêtir avec ses créations !

Depuis le mariage de Kate Middleton et du prince William, qui sont actuellement au Canada, les apparitions de la créatrice de mode se font rares. Alors, cette photo prise pendant sa grossesse est unique en son genre ! Après douze ans d’amour, et malgré quelques mauvaises passes, David Beckham et sa douce s’aiment toujours autant et apparaissent aujourd’hui plus complices que jamais. La tribu s’agrandira très bientôt, tout comme le bonheur des deux stars.

 
 

Bourgogne : La fibre optique pour (presque) tous en 2025 !

Avez-vous la fibre ? Peut-être pas encore… Car la Bourgogne est résolument à part dans le déploiement du très haut débit. Si Orange a annoncé vouloir débuter la couverture de l’agglomération de Dijon début 2011, le reste du territoire régional reste encore à la marge. Le conseil régional de Bourgogne va donc décliner un plan spécial dans chaque département pour couvrir, d’ici 2025, 90% du territoire de la région…

La fibre pour relancer la bataille des débits

En juin 2009, la région Bourgogne a entamé un premier programme pour réduire la fracture numérique. L’objectif était alors de passer de 60% de Bourguignons connectés à 92% de couverture, soit un gain de plus de 30 % (En savoir plus ici sur le site du conseil régional de Bourgogne). En effet, l’inégalité du territoire à l’accès au haut débit est encore flagrante et la technologie Wimax a été retenue – en obtenant dès 2006 une licence auprès de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes – pour y subvenir. À l’époque, le conseil régional de Bourgogne préparait déjà une seconde étape qui, avec une boucle régionale de fibre optique, permettra d’améliorer encore les taux de couverture, les services rendus et d’offrir le très haut débit. Réalisé sous forme de Délégation de service public (DSP) d’une durée de 10 ans, le réseau a concerné la Côte-d’Or, la Saône-et-Loire et l’Yonne, la Nièvre étant en cours de déploiement.

"Pour ce qui est de la délégation de service public de la région, précise-t-on du côté des services, le déploiement touche à sa fin. Aujourd’hui, nous devrions avoir 122 stations : cent sont construites, neuf restent à positionner définitivement, cinq sont en construction et six qui font l’objet d’emplacement". Plus de 1.450 abonnés ont été enregistrés en Bourgogne : 300 en Côte-d’Or, 900 en Saône-et-Loire et 250 dans l’Yonne, premier point d’une migration vers le très haut débit. "Le Wimax permet d’atteindre le haut débit, précise-t-on du côté du conseil régional, c’est-à-dire d’un ADSL basique à 512 Kbits à un débit variant entre deux et huit mégabits. Avec un débit avoisinant actuellement les deux mégas, il devrait y avoir sans doute une montée en débit dans les prochains mois. Avec le passage à la fibre optique, nous engageons une sorte de révolution, car nous passons à 50 voir 100 mégabits".

Des partenariats à la carte

La technologie actuelle n’était donc qu’une étape dans le plan de développement et de déploiement du conseil régional. Ce dernier, mis en place sur plusieurs années, permet de compléter les plans menés par les opérateurs privés sur certaines zones : En Bourgogne, seul France Télécom s’est déjà déclaré pour couvrir une partie du territoire. Ainsi, le 21 octobre 2010, Bruno Janet, directeur des relations avec les collectivités locales de France Télécom, Yves Parfait, directeur du projet "La fibre d’Orange", Véronique Morlighem, directrice régionale de France Télécom Bourgogne et François Rebsamen, sénateur-maire de la Ville de Dijon, dévoilaient le projet d’implantation de cette technologie permettant un échange d’informations par internet dix fois plus rapidement qu’avec un ADSL classique. Au cours de l’année 2011, une partie des habitants des secteurs Toison-d’Or, Fauconnet, Maladière, Montchapet, Gare, Port-du-Canal, Parc Poussot, Centre-ville nord-est et Montmuzard bénéficieront ainsi de services "très haut débit".

Si à l’époque, le sénateur-maire de la ville s’était réjoui de cette annonce, il avait aussi noté l’enjeu stratégique qu’un tel investissement représentait. Mais ces initiatives privées ne concernent que les zones urbanisées dites rentables c’est-à-dire les agglomérations de Dijon ou encore de Chalon-sur-Saône, Auxerre et de Nevers. Le rôle de la région serait dès lors de compléter l’effort des communes pour assurer un développement plus équitable de la technologie sur son territoire. "France Télécom a affirmé ne pas vouloir se mobiliser sur le reste du territoire et si aucun opérateur privé n’y va, il va falloir que la puissance publique investisse". Ceci se fera sous forme de partenariat pour que la région ne supporte pas seule le coût.

90% de la population couverte

Dans la Nièvre, un syndicat a déjà déployé une partie de réseau et l’objectif de la région sera alors de prolonger les voies pour amener ceui-ci jusqu’au domicile. Lors de la dernière session du conseil régional de Bourgogne (Lire notre article ici), Pascal Grappin, maire de Villebichot (21) et conseiller régional UMP, a évoqué la possibilité que le syndicat intercommunal d’électricité de Côte-d’Or (Siceco) se porte maître d’ouvrage en lieu et place d’un conseil général par exemple. "Il y a un consensus entre l’État en région Bourgogne et le conseil régional, poursuit-on du côté des services. C’est de penser que la stratégie de cohérence régionale d’aménagement numérique doit élaborer un réseau avec une pertinence départementale et non pas au niveau d’une agglomération ou d’une communauté de communes".

L’objectif, d’ici 2017, serait de couvrir 50% de la population et 90% en 2025. Les cartes, qu’elles soient pour une possible expérimentation ou pour financer un projet de déploiement, n’ont pas encore été communiquées car des réunions sont encore en cours entre François Patriat, sénateur et président de la région Bourgogne, Christian Paul, député et conseiller régional et les différents départements pour connaître les positions de chacun. Matériellement et en terme de caractère opérationnel, la Nièvre a cependant un coup d’avance car elle dispose déjà de sa fibre départementale. Si elle décide de se lancer, l’accompagnement sera donc plus rapide…

Un investissement de 880 millions…

À l’échelle du Grand Dijon, la région de ne devrait pas débourser un euro : "Dans le cadre de la déclaration d’intention qui a été signée par France Télécom auprès de l’État, ils se sont engagés à le faire d’ici 2020", précise-t-on à l’hôtel de région. Pendant les neuf années qui arrivent, un droit d’exclusivité a été donné à l’entreprise privée par l’État mais si au-delà de 2020, la couverture n’est pas assurée, les collectivités ou un autre opérateur prendront le relais. En revanche, à l’échelle de la région, l’investissement global est conséquent : 956.000 lignes seraient nécessaires pour couvrir 90% du territoire. Avec le poids des agglomérations, France Télécom prendrait à sa charge 40% du contrat soit 386.000 lignes et l’initiative publique devrait débourser 880 millions d’euros pour la réalisation de 570.000 lignes.

Des recettes tomberont avec la location du réseau qui permettrait de couvrir 220 millions d’euros abaissant le budget d’investissement à 660 millions d’euros. À ce stade, l’État devrait participer à 35 ou 40% du financement, laissant 440 millions aux collectivités locales. Pour les 10% du reste de la population, le coût d’acheminement de la fibre optique est tel qu’il est préférable de considérer qu’une solution satellitaire, de haut débit, est plus économique ! Pour l’acheminement direct de la fibre au logement – la technologie FTTH permet à chaque abonné de disposer de sa propre fibre de chez lui jusqu’au nœud de raccordement optique (NRO) équipé par son fournisseur d’accès – l’investissement s’élèverait à 75 millions d’euros hors aides de l’État. Un coût relativement faible, dont 35% sera pris en charge par France Télécom, qui permettra d’équiper 50% des habitants de la région…

Les stars sous leur mauvais jour

Le plus souvent, les stars tentent d’apparaître en public en étant à leur avantage. Mais comme n’importe quel être humain, il leur arrive d’être fatiguées voire usées par la vie. Aussi, certaines personnalités font le service minimum : peu ou pas de maquillage, look débraillé, cheveux ébouriffés… Rien ne va plus lorsque les stars traversent une mauvaise passe.

 

Goldie Hawn

Lorsque la comédienne américaine Goldie Hawn n’a pas la pêche, elle est à peine reconnaissable. La tête enfoncée dans les épaules, elle tente de se faire discrète dans les rues de la Grosse Pomme tout en bravant le vent new-yorkais. Son image glamour des tapis rouges paraît tellement loin…

 

Vanessa Williams

La comédienne américaine Vanessa Williams n’est pas toujours à l’image de son personnage dans Ugly Betty. En effet, si Wilhelmina Slater a toujours un look irréprochable et ne sortirait pas de chez elle sans un maquillage de star, Vanessa Williams ose s’exposer au public au naturel. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’est pas très lumineuse.

 

Whitney Houston

Dur, dur d’être une star internationale, et ce n’est pas la chanteuse américaine Whitney Houston qui dira le contraire. Addict aux drogues pendant de nombreuses années, elle affiche une santé chancelante et un look improbable.

 

Pink

Après ses soirées arrosées, la chanteuse américaine Pink avait du mal à ouvrir les yeux. Maintenant qu’elle est maman d’une adorable petite fille, qui doit l’empêcher de dormir la nuit, il y a des chances pour que la star affiche régulièrement sa tête des mauvais jours…

 

Jessica Alba

En 2009, la comédienne américaine Jessica Alba a pris le départ de la course Revlon Run/Walk For Women à Times Square, à New York. Après avoir marché pendant de longues heures, elle a rejoint le plateau de Jimmy Fallon et visiblement elle n’était au meilleur de sa forme.

 

Courtney Love

Et dire qu’à une époque, à chacun de ses passages, la chanteuse américaine Courtney Love déclenchait l’hystérie. Les fans de son groupe Hole la considéraient comme la reine du rock et la prenaient pour modèle. Aujourd’hui, Courtney Love affiche souvent une mine fatiguée et un look débraillé.

 

Miley Cyrus

La chanteuse américaine Miley Cyrus est à l’image de tous les jeunes gens : elle sort avec ses amis et fait attention à son look… Sauf lorsqu’elle est prise d’une crise de flemme aiguë. Dès lors, elle oublie de se pomponner : adieu le brushing et la séance de make-up. Et côté fringues, elle se glisse dans le premier jogging venu.

 

Lindsay Lohan

La comédienne américaine Lindsay Lohan a causé un accident de voiture à Los Angeles en 2007 alors qu’elle était sous l’emprise de l’alcool. Lorsque le verdict est tombé en 2010, elle n’a pas pu retenir ses larmes. Eh oui, ses frasques l’ont emmenée tout droit derrière les barreaux. Un choc pour cette fêtarde invétérée.

 

Amy Winehouse

La chanteuse britannique Amy Winehouse cumule les mauvais jours au point qu’il est difficile de choisir le pire d’entre eux. Il faut dire que la star a un sacré penchant pour l’alcool et qu’elle n’hésite pas à faire régulièrement la tournée des bars jusqu’à se rendre dans un état lamentable.

 

Kirstie Alley

Pour l’actrice américaine Kirstie Alley, il n’y a rien de plus important que son look. Vraiment ? Parce que certains jours, la star d’Allô maman, ici bébé affiche une tête à faire peur. Elle n’hésite pas à sortir les cheveux emmêlés et sans maquillage. Ne devrait-elle pas reconsidérer sa position ?

 

Britney Spears

Pour la chanteuse américaine Britney Spears, les mauvais jours se suivent et se ressemblent. Lorsqu’elle n’a pas la pêche, cela se voit inévitablement sur son visage. Cheveux ébouriffés, maquillage coulant, petite moue, voilà Brit Brit en mode réveil difficile.

 

Madonna

Madonna, la reine de la pop, n’est pas toujours au top. Si sur scène, elle affiche un teint impeccable et se dandine dans des tenues à paillettes, lorsqu’elle est sur le tournage de son dernier film, elle se coiffe à peine et oublie les avantages du maquillage. La star a les traits tirés, les rides marquées et peine à sourire.