Archive | septembre 2011

Demi Moore et Ashton Kutcher : La fin du couple mythique ? Il dément… mollement

Demi Moore et Ashton Kutcher lors d'une soirée à New-York en avril 2011

Réactualisation de 21h : Ashton Kutcher a démenti mollement sur son twitter les rumeurs de plus en plus importantes disant son mariage en péril. Il a publié un lien menant à la chanson Don’t Believe the Hype", une chanson de Public Ennemy, qu’on peut traduire par "Ne croyez pas le tapage"… Il nous avait habitué à des messages plus longs et plus précis. Le comédien est soupçonné d’avoir eu une aventure avec Sara Leal, 23 ans. Les porte-parole du couple n’ont pas voulu émettre des commentaires au magazine People, sur ces fameuses rumeurs.

le 29 septembre à 8H53, nous écrivions :

"Quand nous sommes outragés par la faute de l’homme, ose te regarder en face et considère tes propres défaillances. Puis ta colère disparaîtra..."

On ne savait pas Ashton Kutcher si féru d’Epictète. Pourtant c’est en twittant ces quelques mots extraits du Manuel du philosophe grec du Ier siècle après JC, que l’amoureux de Demi Moore laisse entendre que le couple serait au bord de la rupture.

La rumeur commençait à poindre quand plusieurs de leurs amis s’étonnaient d’apprendre que l’inséparable duo n’allait pas fêter ensemble les six ans de leur mariage, le 24 septembre dernier, date anniversaire qu’ils ne manquaient jamais de célébrer.

Ce soir-là, pendant que Demi Moore se trouvait à New York pour faire la promotion du court métrage télévisé Five aux côtés de Jennifer Aniston, Ashton était à San Diego avec son pote Danny Masterson, co-partenaire dans la série That 70′s Show, passant du bon temps au Fluxx, boite de nuit située près de la frontière mexicaine.

Et lui, si addict à Twitter, n’a émis aucun message sur son compte, au sujet de cette soirée.

Ce n’est pas la première fois que le ménage Moore-Kutcher est sujet aux turbulences. L’année dernière, à la même époque, le couple s’était envolé pour Israël pour renforcer leur relation, après un supposé coup de canif dans le contrat.

Cette fois-ci, la crise semble plus sérieuse…

Gabriela Rabelo : Encore une Brésilienne qui nous donne chaud

Gabriela Rabelo sexy pour la marque de lingerie Next

Gabriela Rabelo sexy pour la marque de lingerie Next

Gabriela Rabelo sexy pour la marque de lingerie Next

Gabriela Rabelo sexy pour la marque de lingerie Next

Gabriela Rabelo sexy pour la marque de lingerie Next

Gabriela Rabelo sexy pour la marque de lingerie Next

Encore une Brésilienne qui va vous donner chaud…

Elle s’appelle Gabriela Rabelo, a le corps des plus belles sirènes de Copacabana, et s’offre à vous en lingerie Next…

Née à Sao Paulo, cette beauté brune d’1m72 aux mensurations de rêve (80-58-88) est bien décidée à régner sur le monde de la lingerie. Et avec ses courbes délicieuses, nul doute qu’elle parviendra à ses fins. Moulée dans les dessous les plus alléchants du moment, cette piquante brune aux grands yeux noisette nous captive au premier regard.

Espiègle mais sexy, mystérieuse mais généreuse, Gabriela Rabelo s’affiche sous toutes les coutures. Encore timide dans le milieu, la belle a tout de même à son actif de nombreuses collaborations avec des magazines étrangers et commence à faire les yeux doux à l’Europe avec une série de clichés sensuels pour la marque de lingerie britannique.

 

LE RETOUR DU JEUDI… Prise de galons pour le sénateur Rebsamen ?

Il faudra s’y habituer. Les conseils municipaux de Dijon se dérouleront les jeudis puisque François Rebsamen risque de prendre du galon au Sénat.

 

Depuis que le Sénat a basculé à gauche, François Rebsamen fait beaucoup parler de lui. D’ordinaire discret, le sénateur-maire de Dijon, commence à s’organiser pour de nouvelles prises de fonctions au sein de la Haute-assemblée. Après avoir refusé de briguer la présidence, laissant son ancien président de groupe Jean-Pierre Bel lorgner sur la place de Gérard Larcher, François Rebsamen a expliqué jeudi 29 septembre, lors de  la conférence de presse d’avant conseil municipal, que le Palais du Luxembourg occupera une place plus importante dans son emploi du temps. « Tant que les choses ne sont pas faites, on n’en parle pas. Ce qui est sûr, c’est que l’activité sénatoriale va me prendre un peu plus de temps. » Quel rôle va-t-il occuper ? François Rebsamen a simplement répondu « vous verrez la semaine prochaine ».

 

Alors vient le temps de la spéculation. Président du groupe PS ? Pourquoi pas, même si cette fonction n’est pas très exposée médiatiquement et n’a qu’un intérêt politique : tenir les troupes socialistes. Comme il a longtemps occupé la fonction d’animateur de réseau au PS, il connaît déjà les rouages de ce poste. Autre poste clé à la portée de François Rebsamen : questeur. Au nombre de trois dans la Haute assemblée, leur fonction est stratégique. Il assure et contrôle le budget du Sénat. Les questeurs gèrent l’administration générale du Palais du Luxembourg. C’est-à-dire qu’ils dirigent l’administration du personnel, mais aussi des caisses de pensions des députés, et enfin s’occupe de l’attribution des ressources des parlementaires pour l’exercice de leur fonction. Bref, ce rôle nécessite de rester, un peu, dans l’ombre, mais d’être au centre de toutes les préoccupations du Sénat. Un poste clé nécessitant réseaux et affinités avec les questions financières. Domaines qu’il connaît particulièrement puisque depuis son  élection en 2008, il est membre de la commission des finances.

George Eddy envoie la JDA Dijon en play-offs !

De passage dans la Cité des Ducs pour animer la soirée de présentation de la JDA Dijon, Georges Eddy a donné son sentiment sur le potentiel de la Jeanne pour la saison à venir. Le célèbre commentateur sportif est optimiste.

 

« Dijon a toutes les cartes en mains pour remonter en Pro A. » Le 12 octobre 2010, George Eddy en était convaincu, la JDA Dijon allait confirmer son statut de « place forte du basket français ». LA voix des sports US de Canal + avait vu juste. Quelques mois plus tard, la Jeanne renaissait de ses cendres, réintégrant un championnat qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Malgré une préparation estivale réjouissante, l’objectif affiché par les dirigeants dijonnais n’est autre que le maintien. Logique pour un promu. Persuadé que la JDA Dijon n’est pas un promu comme les autres, George Eddy estime que Jean-Louis Borg et ses hommes peuvent nourrir des ambitions revues à la hausse. Jusqu’à atteindre les play-offs ! « La JDA est capable de se battre pour la huitième place. Le club a eu l’intelligence de jouer la stabilité en conservant une ossature et a effectué un très bon recrutement, juge-t-il. Dijon, qui avait de quoi investir, n’a rien à envier à des clubs comme Nanterre, Toulon et Le Havre. En plus, la JDA possède une expérience très récente de la Pro A. »

 

Souvent de passage au Palais de sports – lieu qu’il apprécie particulièrement « pour son ambiance et son public connaisseur » – pour commenter des matchs de Pro A, George Eddy loue « la tradition basket » qui règne au sein du club. « Tous les éléments sont réunis pour vivre de belles soirées basket à Dijon » résume-t-il. George Eddy, un grand admirateur de Jean-Louis Borg, est certain que la philosophie de jeu défensive de ce dernier sera gagnante : « C’est la philosophie du sport moderne à tous les niveaux. Tous les grands clubs ont bâti leur succès avec des stars qui acceptent de défendre et de jouer ensemble. C’est la bonne recette pour remplir les étagères de trophées. » Mais cette JDA version 2011-2012 devrait aussi afficher un séduisant visage offensivement avec l’arrivée de joueurs tels que Sean Marshall et Bobby Dixon. « Ce sont de sacrés attaquants ! Par rapport à Vichy où il devait faire avec les moyens du bord, je pense que Jean-Louis Borg pourra avoir peu plus ouvert et offensif. Il ne va pas brider Marshall et Dixon en attaque mais simplement leur demander de défendre comme les autres et de ne pas jouer les divas qui ne font qu’attaquer… » L’état d’esprit du groupe, loué en préparation par l’entraîneur dijonnais, sera une des clés de la réussite. Croisons les doigts pour que les prédictions de « Mister George » se révèlent exactes !

 

Retrouvez une interview compléte de George Eddy sur le basket français et mondial dans le dossier spécial JDA Dijon de la Gazette de Côte-d’Or.

 

COUPE DE FRANCE

Le tirage au sort des 32emes de finale de la Coupe de France est connu. Pour son entrée en lice dans cette compétition, la JDA Dijon se déplacera à Sorgues, formation évoluant en Nationale 1. La rencontre est programmée au mardi 25 octobre à 20 heures.

Monica Bellucci, icône exquise de la sensualité !

Monica Bellucci en février 2011

Un été brûlant, voilà un titre de film qui s’accorde parfaitement au fantasme que représente Monica Bellucci. Si elle souhaite que l’on distingue l’image qu’elle reflète de la femme qu’elle est réellement, une comédienne, épouse de Vincent Cassel et mère de deux filles, Deva et Leonie, elle ne peut se détacher complètement de cette aura de sensualité qui l’habite. A l’occasion de la sortie de son film, réalisation de Philippe Garrel, Purepeople.com vous propose de retrouver quelques extraits des longs métrages de Monica Bellucci, déesse italienne.

Débutant comme mannequin, Monica Bellucci prend rapidement des cours de théâtre pour se tourner vers le cinéma. Remarquée en amante de Dracula dans le long métrage sulfureux de Francis Ford Coppola en 1992, elle se fait remarquer en France face à Vincent Cassel, dans L’Appartement en 1996. Dans cette oeuvre, leur complicité éclate et d’ailleurs, leur couple va naître sur ce tournage.

Réclamée par la France et Hollywood, Monica Bellucci n’abandonne pas pour autant son pays, l’Italie. Sur ses terres, elle joue le rôle-titre de Malena, veuve de guerre qui fait tourner toutes les têtes dans son village, en 2000. Deux ans plus tard, Alain Chabat la convainc d’incarner l’ultime reine : Cléopâtre, dans ses aventures d’Astérix. En plus d’être sublime, elle se révèle très drôle.

En 2004, elle croise de nouveau son Vincent Cassel pour Agents Secrets, assurant ses missions avec une immense classe. Si Combien tu m’aimes est loin d’être le film majeur de la carrière de Bertrand Blier, Monica y apparaît plus sensuelle que jamais, en fantasme vivant. Reine du miroir pour Terry Gilliam dans Les Frères Grimm (2005), elle devient blonde pour Le Deuxième Souffle d’Alain Corneau (2007).

La sensualité est multipliée par deux dans le long métrage Ne te retourne pas (2009) de Marina De Van, puisque Monica partage la vedette avec Sophie Marceau et dans L’Amour a ses raisons, elle demande à Robert de Niro de faire un strip-tease. On ne peut rien refuser à la belle Bellucci. Désormais, elle nous offre une saison au cinéma plus chaude et passionnelle que jamais, pour Un été brûlant dans lequel elle apparaît nue. Les critiques ne sont pas tendres avec ce dernier film de Philippe Garrel, mais personne ne peut remettre en cause le statut d’icône de la sensualité de Monica Bellucci.

Denise Gence : La grande comédienne est décédée…

L’actrice Denise Gence s’est éteinte ce jeudi 29 septembre à l’âge de 87 ans. La nouvelle, relayée par l’AFP, a été annoncée ce jour par la Comédie Française, où elle était sociétaire et avait joué 125 rôles en 40 années.

"Elle aimait par dessus tout jouer, jouer sans tricher, jouer pour vivre toutes les vies", a confié l’administratrice générale Muriel Mayette. "Elle était un modèle d’éthique et de talent", a-t-elle ajouté. Entrée dans la troupe du Français en 1946 en tant que pensionnaire, Denise Gance l’avait quittée en 1986 après des milliers de représentations.

"Tous les personnages que j’ai interprétés, je les ai cherchés comme opère un plongeur en apnée. Il file par le fond, puis trouve son étoile de mer et revient à la surface avec son trésor", déclarait l’artiste.

Denise Gence a été la figure phare de productions de l’après-guerre. Elle a incarné Bélise dans Les Femmes savantes, Marceline dans Le Mariage de Figaro ou Mme Lepic dans Poil de Carotte. A 25 ans, elle a joué le rôle de la duègne chez Victor Hugo mais également Edmond Rostand.

C’est en 1958 que la comédienne est devenue sociétaire de la Comédie Française, après un joli succès dans Mademoiselle de Jacques Duval. Molière, Racine, Marivaux, Giraudoux ou encore Anouilh sont autant d’auteurs dont Denise a déclamé les répliques, jusqu’à connaître une belle notoriété dans les années 70.

En 1981, elle avait triomphé dans le rôle de Mme Petypon, dans le Feydeau La Dame de chez Maxim. Denise Gence était aussi apparue sur grand écran comme dans Buffet froid de Bertrand Blier en 1979, et joué dans plusieurs pièces diffusées dans le cadre de l’émission Au théâtre ce soir, de Pierre Sabbagh.

En 1983, l’actrice avait reçu le Grand Prix national du théâtre et, en 1990, le Molière de la comédienne pour son rôle dans Avant la retraite, de Thomas Bernhard.

Une cérémonie de recueillement aura lieu le 5 octobre en l’Église Saint-Roch, à Paris.

 

Jade Foret, future femme d’Arnaud Lagardère : Son album photo secret !

Le mannequin Jade Foret, déjà très à l'aise devant l'objectif, à l'âge de 14 ans lors d'une séance photo le 7 juillet 2004 en Belgique

Jade Foret, à 20 ans, sublime à Roland Garros en mai 2011

Jade Foret à Roland Garros en mai 2011

Jade Foret et Arnaud Lagardère à Roland Garros en mai 2011

Jade Foret à Roland Garros en mai 2011

Le mannequin Jade Foret à l'âge de 14 ans lors d'une séance photo le 7 juillet 2004 en Belgique

Le mannequin Jade Foret à l'âge de 14 ans lors d'une séance photo le 7 juillet 2004 en Belgique

Mannequin depuis ses treize ans, Jade Foret, compagne et future épouse d’Arnaud Lagardère, est très à l’aise avec l’objectif ! Elle nous l’a d’ailleurs prouvé lors de la fameuse séance photo avec son compagnon dont on a pu découvrir le ridicule making of. Malgré tout, Jade Foret, qui a fêté il y a peu ses 21 ans, a bien changé, comme le prouve son album photo !

En effet, nous vous proposons de découvrir des clichés d’une très jeune Jade Foret lors de ses premières séances photo. En pleine adolescence, elle avait à peine treize, quatorze ans, on la découvre sur la plage, en train de déguster une glace ou encore à bord d’une voiture ! Très célèbre dans son pays natal, la Belgique, le mannequin, qui défend bec et ongles son histoire d’amour dans les médias, a même posé chez elle en compagnie de ses parents et ses compagnons de l’époque : Porcinet et autres peluches…

La métamorphose physique entre la Jade Foret adolescente et la Jade Foret femme est, en tout cas, saisissante. C’est aujourd’hui une femme fatale et sûre d’elle !