Archive | 25 mai 2012

 Louis rentre chez lui visiblement très très excité. Il explique à sa femme :

J’ai donné ma démission au bureau et je plaque tout ! J’ai appris qu’à Tahiti, chaque fois que tu faisais l’amour à une vahiné,

elle te donnait vingt euros. Alors j’y vais !!
 Tandis qu’il prépare ses affaires, son épouse, le plus calmement du monde, commence, de son côté, à remplir une valise

Son mari lui demande :
 - Que fais-tu ?
 - Ben, je te suis…
 - Mais…..Pourquoi ???
 - Pour voir comment tu te débrouilles pour vivre avec quarante euros par mois…

 

aliment qui peuvent sauver votre cœur ! Le piment de Cayenne

Ses vertus : saupoudrez quelque grains de cette épice aiderait à prévenir les pics de glycémie (taux de sucre dans le sang), souvent à l’origine d’un rétrécissement vasculaire… C’est en tout cas la conclusion d’une récente étude qui a comparé le taux de glucose sanguin chez différents groupes d’individus après un hamburger et une boisson sucrée. Ce taux était inférieur chez les personnes ayant ajouté du piment de Cayenne… Selon les scientifiques, la capsaicine présente dans l’épice serait à l’origine de ce bienfait. En pratique : sans en abuser (gare aux irritations intestinales !), pensez à ajouter ce type de piment à votre cuisine. La gastronomie indienne l’utilise beaucoup, par exemple.

La preuve par la science : la vue d’une jolie femme annexe ‘le temps de cerveau disponible’ masculin

A la télévision, dans leur boîte aux lettres, en chair et en os ou juste en pensée… Selon une série d’études scientifiques concordantes, les femmes font perdre aux hommes tous leurs moyens intellectuels.

L’omniprésence du corps féminin dans les médias semble avoir de beaux jours devant elle. La femme créé du « temps de cerveau disponible » chez l’homme, c’est la science qui le dit.

En 2009 déjà, une étude avait testé une célèbre idée reçue : sommes-nous plus bêtes lorsque nous interagissons avec une personne de sexe opposé ? En comparant les interactions entre personnes de même sexe et personnes de sexe opposé, la réponse est apparue sans équivoque. Les performances cognitives des hommes déclinent à la suite d’interactions avec des femmes. Cet effet néfaste ne se retrouve pas parmi la gente féminine, qui reste égale à elle-même quel que soit son interlocuteur.

Comme on pouvait s’y attendre, l’effet négatif des femmes sur le cerveau masculin est d’autant plus fort que l’interlocutrice est perçue comme physiquement attirante. Les capacités intellectuelles déclinent aussi lorsque les hommes sont plus préoccupés par la propre image d’eux-mêmes qu’ils renvoient.

Comment interpréter de tels résultats ? Selon les scientifiques, le problème vient de la volonté de faire bonne impression auprès de la femme, une tâche qui occupe toutes les capacités cognitives des hommes, et qui réduit ainsi les ressources intellectuelles allouées aux autres tâches.

Les chercheurs de l’Université de l’Indiana ont étudié un cas pratique et très révélateur. La beauté des présentatrices des journaux d’information a-t-elle un impact sur la concentration des téléspectateurs ? Cette beauté a-t-elle une influence sur l’opinion des téléspectateurs au sujet du professionnalisme de ces journalistes ?

Pour jouer sur le niveau de beauté, et donc sur le niveau de sexualisation des femmes, les scientifiques ont utilisé le ratio taille/hanches, qui doit être faible …