Archives

Benoît Duquesne : Mort brutale du célèbre journaliste

Le journaliste Benoît Duquesne est mort. Le célèbre journaliste télé né le 19 juillet 1957 à Lille a succombé à une crise cardiaque. Il est mort ce vendredi 4 juillet, dans la nuit, à la veille de souffler sa 57e bougie.

Après de brillantes études à l’ESJ de Lille, Benoît Duquesne, à la tête entre autres du magazine Complément d’enquête depuis 2001 (dont le dernier numéro d’hier soir été consacré à Bernard-Henri Lévy), débute sa carrière sur Europe 1. Le journaliste avait interviewé BHL il y a deux jours, place de Furstenberg, où il était apparu en forme.

Reporter pour le service des informations générales à la rédaction de la célèbre radio, il filera en 1988 chez TF1, où il travaillera comme grand reporter sur des émissions comme À la une, Le Droit de savoir ou encore Reportages.

En 1994, le journaliste devient le joker des JT de 13h et de 20h de France 2. Il se fera remarquer en 1995, lors de l’élection de Jacques Chirac à la présidence de la République, en l’interviewant dans sa voiture, alors qu’il le suivait à moto. En 1999, il sera ensuite correspondant de la chaîne à Londres avant d’être nommé rédacteur en chef du journal. Le célèbre journaliste animait depuis 2001 l’émission Complément d’enquête.

En 2005, Benoît Duquesne prendra la tête de la présentation du JT de 13h, en remplacement de Christophe Hondelatte pendant quelques mois. En 2007, il reviendra chez Europe 1 en tant que directeur de la rédaction, un poste qu’il occupera pendant près d’un an et offert par Jean-Pierre Elkabbach.

Présent sur l’antenne de Public Sénat avec les émissions Elle et Nous et Le Débat, Benoît Duquesne laisse derrière lui son épouse et ses quatre enfants. Toutes nos condoléances à ses proches.

Ice-T : Son petit-fils tue son colocataire…

 

Tragédie dans la famille du rappeur Ice-T. Son petit-fils de 19 ans, Elijah Marrow a accidentellement tué son colocataire dans leur appartement de Georgia, jeudi 26 juin 2014. Le jeune est actuellement en détention.

Selon le site américain TMZ.com, le terrible accident s’est déroulé alors qu’Elijah jouait avec une arme à feu devant le jeune homme avec qui il partage son appartement. Le coup est parti tout seul, tuant Daryus Johnson, âgée lui aussi de 19 ans à peine. Selon la presse américaine, Elijah Marrow est poursuivi, en autre, pour homicide involontaire, possession d’arme à feu et possession de marijuana. Le porte-parole d’Ice-T n’a pour l’instant pas fait de commentaire sur cette tragédie.

Ice-T (56 ans), de son vrai nom Tracy Lauren Marrow, a deux enfants. En 1976, sa petite amie Adrienne met au monde LeTesha. Aujourd’hui âgée de 38 ans, la fille aînée du rappeur a deux enfants, dont Elijah. Ice-T a également un fils, Ice Tracy Marrow, né en 1992 de ses amours avec Darlene Ortiz. Depuis 2001, Ice-T est l’époux de la pétulante Coco.

Le jeune Elijah est notamment apparu dans l’émission de télé réalité Ice Loves Coco.

Loana : Kilos en trop, antidépresseurs, insultes… Ce qui l’a fait craquer !

(Purepeople)

Loana va mieux. Des descentes en enfer, elle en a connues, des tentatives de suicide aussi. Mais aujourd’hui, elle veut reprendre le contrôle de sa vie. Actuellement en clinique suite à une opération, elle s’est livrée à nos confrères de Télé Star, expliquant sa dernière tentative de suicide et le régime qu’elle a décidé de suivre.

Cette fois-ci, sa présence dans une clinique s’explique par une opération et non une tentative de suicide. Elle se veut rassurante : "Je vous parle depuis la chambre d’une clinique ! Mais cette fois, je suis simplement en convalescence, après avoir été opérée d’une hernie discale."

En décembre dernier, Loana tentait pour la septième fois de mettre fin à ses jours. Alors que la star et grande gagnante de Loft Story 1 dévoilait récemment un selfie où elle apparaissait apaisée et relookée, elle revient sur les raisons qui l’ont une nouvelle fois poussée à songer à en finir : "Je ne pouvais plus supporter mon physique. Quand on a été mannequin, se voir grossir énormément, subir les pires insultes sur les réseaux sociaux… tout cela m’a fait craquer !" Avant d’ajouter qu’aujourd’hui, elle tente de se reprendre en mains : "Aujourd’hui, je suis décidée à retrouver ma silhouette. Pas celle de mes 20 ans, juste perdre ces kilos de trop. Je reprends, à partir de maintenant, le contrôle de ma vie."
"Je ne peux pas encore me passer des antidépresseurs"

Elle revient sur sa forte prise de poids de ces dernières années, dûe aux antidépresseurs qu’elle prend : "Ils ouvrent l’appétit, provoquent de la rétention d’eau. Je ne peux pas encore m’en passer. Mais une diététicienne m’a préparé un régime à suivre très strict. Je me donne six mois pour réussir." Aujourd’hui, elle est près de sa mère Violette, à Nice. Elle peut compter sur son soutien mais aussi celui de sa cousine, son demi-frère, ses nièces et enfin "trois ou quatre amis, les autres se sont fait la malle quand je suis devenue moins à la mode", déclare Loana.

 

Thierry Ardisson : L’animateur s’est marié avec la belle Audrey Crespo-Mara !

(Purepeople)

 

Un peu moins d’un an après avoir demandé la main de sa compagne Audrey Crespo-Mara, à la télévision, l’animateur Thierry Ardisson a donc épousé la jolie journaliste. La cérémonie s’est déroulée le 21 juin 2014, à Paris, devant un parterre de stars.

Samedi 21 juin, alors que l’été entrait officiellement en fonction et que les Français se préparaient à faire la fête de la Musique, Thierry Ardisson (65 ans) avait lui l’esprit concentré sur bien d’autres événements. Et pour cause ! Le célèbre homme en noir, présentateur de Salut les Terriens !, se mariait avec Audrey Crespo-Mara (37 ans), sa jolie compagne et journaliste de LCI, dévoile le magazine Gala. Le mariage a eu lieu à la mairie du 1er arrondissement de Paris (tenue par Jean-Francois Legaret, UMP) et a été célébré par Anne Hidalgo (maire PS de la ville) devant une foule d’invités dont les enfants respectifs des époux : Manon (25 ans), Ninon (23 ans) et Gaston (18 ans), nés du précédent mariage de l’animateur avec Béatrice Ardisson ainsi que Lamine (9 ans) et Sékou (12 ans), les enfants d’Audrey.

Pour l’occasion, la journaliste avait opté une robe de la maison Dior et Thierry Ardisson a enfilé une jolie bague Chaumet au doigt de la mariée, raconte Gala, présent pour le grand jour. Parmi les invités, il fallait compter sur des proches amis de l’animateur comme Laurent Baffie, Marc Lavoine et sa femme Sarah, Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg, Laurent Ruquier, Cyril Hanouna et sa compagne Emilie, Michel Field, Eric Naulleau, Philippe Corti ou encore la productrice Catherine Barma. Tout ce petit monde s’est retrouvé au Meurice, où Thierry Ardisson a ses habitudes, pour un dîner d’inspiration italienne et une nuit de folie. D’ailleurs, l’ambiance musicale a notamment été animée par le DJ Corti mais aussi par Edward Newgate alias… Gaston Ardisson, à en croire Ici Paris.

Même mariés, Thierry Ardisson et Audrey Crespo-Mara ne comptent pas changer leurs habitudes, d’autant plus qu’ils pensent avoir trouvé quelques clefs de la recette du bonheur comme vivre dans deux appartements séparés ou s’offrir régulièrement des vacances en amoureux au bout du monde. Cela n’empêche que l’animateur cache sous ses airs froids un grand sentimental qui a besoin d’amour et ne supporte pas d’être éloigné trop longtemps de sa belle. D’ailleurs, Audrey a changé sa vie. "Elle est très fraîche, drôle, vive et bienveillante envers tout le monde. J’ai beaucoup changé à son contact", explique Thierry Ardisson dans Gala. Et s’il avait le moindre de doute sur l’amour que lui porte sa femme, il peut respirer, c’est réciproque ! "Thierry est l’homme dont toutes les femmes rêvent", affirme Audrey.

 

 

Adriana Karembeu mariée : La belle a dit oui à son amoureux André

Adriana Karembeu s’est mariée avec Aram Ohanian

On les attendait dans quelques jours à Marrakech, finalement, Adriana Karembeu et l’homme d’affaires d’origine arménienne André Ohanian se sont déjà dit oui. Le mannequin d’origine slovaque et son amoureux se sont mariés début juin, selon nos confrères du Point.fr. Des noces civiles avant, effectivement, une grande fête au Maroc qui se tiendra le week-end du 21 juin.

À 42 ans, Adriana Karembeu scelle son bonheur avec André Ohanian après trois ans d’amour. Les choses s’accélèrent pour le couple avec ce mariage en deux temps : une cérémonie discrète dans la capitale française avant une grande réception à Marrakech, où monsieur est installé et possède le restaurant-palais Jad Mahal. La suite ? Des enfants peut-être. "J’avoue que j’y pense très souvent car j’ai 42 ans et c’est maintenant ou jamais, déclarait Adriana Karembeu dans Télé Star en avril. Aujourd’hui, il y a un changement. J’arrive à un âge où ça devient compliqué d’avoir un bébé. Du coup, je me mets la pression. Les mauvais souvenirs que j’ai de mon enfance me font toujours peur [elle n'était pas désirée par son père, qui a été très dur avec elle, NDLR]. Mais je redoute encore plus de passer à côté de cette merveille : avoir un enfant. Je pense que c’est cette envie qui va l’emporter."

Il s’agit du second mariage pour Adriana Karembeu qui fut longtemps l’épouse de Christian Karembeu. Le top model et le footballeur s’étaient dit oui en Corse en 1998, quelques mois seulement après le sacre des Bleus à la Coupe du monde. Leur séparation fut officialisée en 2011.

Mannequin, animatrice télé, businesswoman et femme engagée, Adriana Karembeu vit à 100 à l’heure et pleinement. Au côté de sa soeur Natalia Sklenarikova, elle vient d’ailleurs de participer au 15e Rallye des Princesses, dont elle est la marraine, au profit de la Croix-Rouge, en tant qu’ambassadrice de l’ONG qui vient de fêter ses 150 ans. André Ohanian était d’ailleurs à l’arrivée pour l’accueillir et la prendre dans ses bras.

 

 

Gisele Bündchen : Entièrement nue pour "Lui",

PHOTO Gisele Bündchen pose nue pour la couverture du magazine Lui et c'est hot !

À deux semaines du début du Mondial 2014, les yeux du monde se tournent vers le Brésil. Hôtesse de l’événement, la nation auriverde se mobilise pour en faire la plus grande fête de l’année. Gisele Bündchen lance les hostilités, en posant entièrement nue pour le nouveau numéro du magazine Lui.

Pour Lui, les stars se déshabillent toutes ! Après Rihanna et les top models Anja Rubik et Kate Moss, c’est Gisele Bündchen qui s’y attelle. Star du numéro spécial Brésil du magazine, la bombe de 33 ans pose en couverture, assise à califourchon sur un dauphin gonflable. Mert Alas et Marcus Piggott, plus connus sous le nom de Mert et Marcus, l’ont photographiée pour une série de 12 pages, particulièrement sensuelle. Le nouveau Lui sort en kiosques ce mercredi 28 mai et contient également un extrait de l’autobiographie de Pelé et des entretiens avec les trois fondatrices du mouvement Femen et Antoine de Caunes.

Le coup d’envoi de la Coupe du monde sera donné le 12 juin, à São Paulo. Le Brésil affrontera en match d’ouverture la Croatie et pourra compter sur le soutien du pays tout entier. Vogue Brasil s’est même rallié à la cause en réunissant Gisele Bündchen et le prodige Neymar Jr. dans les pages de son numéro de juin 2014.

Il ne serait pas surprenant de voir Gisele Bündchen en tribune durant le tournoi. Déjà supportrice de son mari Tom Brady, quarterback des New England Patriots en NFL, la nouvelle ambassadrice du parfum N°5 de Chanel poussera avec charme la Seleção vers les sommets !

Lisa Niemi, veuve de Patrick Swayze, s’est remariée

Le 14 septembre 2009, l’acteur américain Patrick Swayze est mort à l’âge de 57 ans, succombant au cancer du pancréas. A ses côtés depuis trente-quatre ans, Lisa Niemi a montré beaucoup de courage. Quatre ans et demi après sa disparition, sa veuve écrit un nouveau chapitre de sa vie sentimentale. Cette danseuse, actrice et productrice américaine a épousé le joaillier Albert DePrisco à Palm Beach en Floride, dimanche 25 mai. Une information qui a été confirmée par son agent aux magazines Us Weekly et People.

Deux jours avant son mariage, l’heureuse mariée avait confié à People qu’elle était très impatiente : "Ce que j’attends le plus, c’est de marcher vers l’autel et de regarder dans ses yeux incroyablement pétillants. Je ne peux penser à autre que chose de plus beau que ce moment-là."

Le couple s’est marié au cours d’une cérémonie intime dans le club Mar-a-Lago en présence d’une cinquantaine d’invités. Lisa portait une robe Oscar de la Renta tandis qu’Albert avait choisi un costume Ermenegildo Zegna. Des roses blanches et des hortensias vertes et blanches entouraient les époux. La musique de Mozart et Haydn était jouée par le neveu de la mariée accompagnée de sa femme, violonistes tous les deux. "Nous voulons que ça soit léger et heureux," racontait Lisa Niemi en parlant de l’organisation de sa noce. "Nous avons des amis tellement drôles. Je suis sûre qu’il y aura des discours amusants. Puis nous allons danser sur tout, de Michael Bublé à Steve Tyrell, des classiques des années 1970 aux tubes d’aujourd’hui."

Lisa Niemi, 57 ans, et Albert DePrisco, 58 ans, se sont rencontrés grâce à des amis communs et se sont fréquentés un an avant de fiancer en décembre dernier. Le créateur a décidé de faire sa demande en mariage durant le réveillon de Noël. Elle a choisi son blog pour partager avec ses lecteurs ses sentiments et le fait de tomber amoureuse de nouveau. Elle écrivait : "On dit que tomber amoureuse est merveilleux. Ça rend malade, on a des papillons dans le ventre, les jambes qui tremblent, la concentration est plus difficile."

Sur son site, Lisa Niemi abordera aussi directement sa relation avec celui qui est désormais son époux, contant qu’elle s’était séparée un temps de lui, en raison de la distance, en 2013 : "J’ai passé les deux jours suivants à pleurer, j’étais inconsolable. Mais ça ne faisait que quelques années que Patrick était mort, et j’ai réalisé que la séparation était ma plus grande peur. Une fois de plus, on me prenait quelqu’un. Mais je dois dire, aussi déchirante ait été la perte de mon mari, je devais recommencer. Au lieu de fuir, il faut faire face. Sans parachute."

L’écriture a été majeure dans son travail de deuil, elle s’est notamment consacrée à un ouvrage, Worth Fighting For Live, Loss and Moving Forward, comme une sorte de thérapie. Elle déclarait ainsi : "Cette relation [avec Albert] n’enlève rien à mon histoire avec Patrick. J’ai trouvé quelqu’un de bien qui accepte de passer après un tel amour."

 

 

Claude François : Sa Clodette Sandra est morte, elle ne pesait que 30 kilos…

Dimanche 18 mai 2014, Sandra-Alma Martinez-Cadet, une des fameuses Clodettes du défunt chanteur Claude François, est morte des suites d’une infection pulmonaire. La danseuse ne pesait plus que 30 kilos pour 1,72 m, dévoile France Dimanche.

De 1975 à 1978, Sandra-Alma Martinez-Cadet a fait partie des dernières Clodettes à danser aux côtés de Claude François avant qu’il ne meure tragiquement. Profondément marquée par le décès du populaire chanteur, la jeune femme aura beaucoup de mal à rebondir. "Je le revois chez lui, boulevard Exelmans [dans le 16e arrondissement de Paris, NDLR] le visage paisible. Avec Dani, Julie et Prisca, on l’a veillé pendant deux jours. Nous chuchotions à voix basse comme s’il dormait, de crainte de le réveiller", racontait alors Sandra lors d’une interview exclusive accordée à OK! âge tendre en avril 1978. Si par la suite elle a vécu de belles heures avec ses collègues, en sortant notamment le single Hey Marry Me, elle finira par se mettre en retrait et s’isolera pendant que les autres Clodettes refont leurs vies. Mariée puis divorcée, sans enfants, Sandra vit recluse dans un petit appartement de Paris, près du célèbre Palace. Elle y écoute en boucle les chansons de Cloclo, enregistrées sur une clef USB par son amie Muriel, raconte France Dimanche.

Touchée par les épreuves de la vie, Sandra-Alma Martinez-Cadet, qui avait été repérée par le chanteur sur son île natale Haïti au club Michel Scotch et avait rejoint l’artiste en France avec de faux papiers d’identité parce qu’elle était encore mineure, a souffert d’anorexie et de douleurs aux hanches. Si elle a d’abord refusé tout net de se faire opérer, la jeune femme sera finalement contrainte d’aller d’hôpital en hôpital avant de refaire un séjour à l’établissement La-Croix-Saint-Simon dans le 20e arrondissement de la capitale, où elle était récemment admise pour une infection pulmonaire. Veillée jusqu’à son dernier jour par son amie Muriel, la danseuse rendra malheureusement l’âme le 18 mai, dans l’après-midi. Lorsqu’elle meurt, elle ne pèse plus que 30 kilos…

Désormais, son amie fait tout pour respecter les dernières volontés de Sandra, laquelle voulait que ses cendres soient dispersées au sein du mythique Moulin de Dannemois dans l’Essonne. La demeure de Claude François aujourd’hui transformée en musée.

 

Michael Jace : L’acteur de "The Shield" tue sa femme devant ses enfants !

michael jace and wife

Tout semblait désigner l’acteur américain Michael Jace comme étant l’auteur du meurtre de son épouse April Jace, survenu le lundi 19 mai 2014 dans leur maison de Los Angeles. En définitive, le comédien de The Shield a avoué de lui-même avoir tiré sur sa femme. Comble de l’horreur, c’est sous les yeux de ses enfants qu’il a commis l’irréparable.

"J’ai tiré sur ma femme", a déclaré Michael Jace (48 ans) à l’officier de police qu’il avait au bout du fil, après avoir passé un appel au 911 aux alentours de 20h30, rapporte le site de TMZ. L’acteur avait été devancé par des voisins de son quartier de Hyde Park, dans le Sud de Los Angeles, qui avaient appelé la police après avoir entendu des coups de feu dans la maison de l’acteur. Nos confrères rapportent que Michael Jace est resté en ligne jusqu’à l’arrivée de la police sur les lieux, où les agents ont trouvé le corps d’April Jace (40 ans), criblé de balles. Ils indiquent également que l’acteur était seul chez lui lorsque sa femme est rentrée avec leurs deux enfants, âgés de moins de 10 ans, et que c’est sous les yeux de ces derniers qu’il a tiré sur elle. Emmené au poste pour un interrogatoire, il a été écroué pour meurtre. Quant aux enfants, ils ont passé quatre heures au poste avant que les services sociaux ne viennent les prendre en charge.

Michael Jace s’est illustré de 2002 à 2008 dans la série policière The Shield, au côté du charismatique Michael Chiklis. Il incarnait alors l’officier Julien Lowe, un fervent chrétien luttant (moyennement) contre ses pulsions homosexuelles. Depuis l’arrêt du show, il a joué dans les séries Nikita et Southland.

Marilyn Monroe : Sa mort, un meurtre commandité par Bobby Kennedy ?

Dans le jeu de l’amour et du pouvoir, voilà qui devrait détourner l’intention, pour un temps, de la controverse entourant le film Grace de Monaco et ses arrangements avec la vérité historique : alors que l’histoire de Grace Kelly devenue prisonnière du Rocher revisitée par Olivier Dahan s’est attiré les foudres des Grimaldi, un ouvrage à sensation relance la théorie du complot meurtrier dans le roman sulfureux de Marilyn Monroe et des frères Kennedy. Plus de quarante ans après la mort, à 36 ans seulement, de l’icône hollywoodienne, officiellement considérée comme un suicide aux barbituriques mais toujours nimbée de mystère, le titre de cet ouvrage à paraître le 3 juin prochain ne laisse guère de place au doute quant à son positionnement : Le Meurtre de Marilyn Monroe, affaire classée.

Meurtre sur ordonnance : RFK en commanditaire, le docteur Greenson en bourreau

En exclusivité, le Daily Mail a pu prendre connaissance du contenu de l’ouvrage, écrit à quatre mains par Jay Margolis, journaliste d’investigation chevronné, et Richard Buskin, journaliste du New York Times par ailleurs auteur d’une trentaine de livres, et le quotidien se fait l’écho de sa thèse centrale : Bobby Kennedy, frère de John Fitzgerald Kennedy assassiné cinq ans après lui en 1968, aurait commandité le meurtre par injection létale de Marilyn Monroe pour la faire taire et préserver le secret des liaisons torrides que la star de cinéma entretint avec chacun d’eux. Très éprise du président et très pressante, la cultissime blonde aurait, déprimée après avoir été éconduite, jeté son dévolu sur son cadet Robert. RFK est d’ailleurs le dernier à l’avoir vue en vie avant qu’on découvre son corps inanimé, dans la nuit du 4 au 5 août 1962.

Coïncidence remarquable : la première publicité autour de ce brûlot intervient alors qu’on vient tout juste de découvrir une partie de la correspondance secrète de l’ex-First Lady américaine Jackie Kennedy, épouse de JFK, soit 33 lettres échangées avec le prêtre Joseph Leonard, dressant l’autoportrait d’une femme consciente et profondément meurtrie par les liaisons extraconjugales de son mari. Des lettres qui seront vendues aux enchères le 10 juin prochain à Durrow, en Irlande – une petite semaine après la parution de The Murder of Marilyn Monroe : Case Closed chez Skyhorse Publishing…

Le postulat de cette nouvelle enquête sur l’un des drames les plus fascinants du showbiz du XXe siècle est que Marilyn Monroe avait l’intention de révéler un tas de secrets embarrassants du clan Kennedy, consignés dans son journal intime. Pour la réduire au silence, RFK n’aurait pas agi seul, mais avec la complicité de son beau-frère l’acteur Peter Lawford et du psychiatre de la star, le docteur Ralph Greenson, accusé d’avoir supposément pratiqué l’injection fatale de pentobarbital. "Bobby Kennedy était déterminé à la faire taire, quelles qu’en soient les conséquences ; c’est la chose la plus insensée qu’il ait jamais faite, et moi j’ai été assez insensé pour laisser cela arriver", aurait plus tard témoigné un Peter Lawford rongé par la culpabilité, selon les auteurs. Lesquels avancent qu’un ambulancier du nom de James C. Hall aurait assisté à la mise à mort, présent au domicile de la star lorsque le docteur Greenson aurait injecté du pentobarbital pur directement dans le coeur de l’actrice, lui brisant une côte au passage.

Bobby et Marilyn dans la maison des secrets

Bobby aurait eu une aventure torride avec Marilyn lors de l’été 1962 qui fut son dernier, tombant sous le charme de l’icône blonde alors qu’il était allé à Los Angeles, à la demande de son frère John, pour tenter de la convaincre d’arrêter de harceler la Maison Blanche de coups de téléphone et lui faire comprendre que JFK ne divorcerait pas de Jackie pour l’épouser elle. "Ce n’était pas dans les intentions de Bobby, mais ce soir-là, ils sont devenus amants et ont passé la nuit dans notre chambre d’amis", révèle Peter Lawford, dont la résidence de Pacific Palisades, à Santa Monica, abrita nombre des aventures extraconjugales de John Fitzgerald Kennedy, l’hélicoptère présidentiel se posant sur la plage en face. Et d’ajouter : "L’affaire devint quasi instantanément très sérieuse, et ils commencèrent à se voir souvent."

Après JFK, Marilyn Monroe s’enamoura vivement de RFK, selon la version des auteurs et de leurs témoins. C’est lui désormais qu’elle pressait de ses coups de fil, lui qu’elle désirait maintenant, bien que les frères Kennedy "se la passent comme un ballon de foot", selon une formule de Peter Lawford, qui assure que Robert aurait promis à l’actrice de quitter sa compagne Ethel (aujourd’hui doyenne révérée du clan) et de l’épouser. Et lorsqu’à son tour celui-ci se mit à prendre ses distances d’avec cette amante trop ardente, Marilyn Monroe l’aurait menacé de déballer ses liaisons avec eux ainsi qu’une foule d’autres secrets gênants lors d’une conférence de presse. RFK l’aurait alors sommée de lui dire où elle cachait ce fameux "carnet rouge" dans lequel elle disait avoir tout noté. Face à son refus, il serait passé au plan B, décidant de l’éliminer avec l’aide du docteur Ralph Greenson, avec qui la star couchait aussi. Pour le convaincre de marcher dans la combine, il lui fit croire que Marilyn avait l’intention de révéler publiquement leur liaison, ce qui risquait fort de ruiner la carrière du praticien et de l’expédier en prison.

Le dernier soir : une dispute qui tourne au drame

Le 4 août 1962, Bobby et Marilyn se voient pour la dernière fois, dans la propriété de la star dans le quartier de Brentwood. Tandis que Lawford sirote du champagne au bord de la piscine, le dialogue des amants terribles tourne à l’altercation, une dispute d’une dizaine de minutes. Bobby lui demande de cesser de lui écrire et de l’appeler, Marilyn voit rouge et menace de donner une conférence de presse dès le lundi matin suivant, puis se saisit d’un petit couteau et se jette sur Bobby, mais est interceptée par Lawford. Des voisins auraient fait état d’allées et venues, plus tard dans la soirée, de Robert Fitzgerald Kennedy avec l’un de ses deux fidèles gardes du corps, liés à une division spéciale de la police de Los Angeles menant des opérations illégales en toute discrétion et qui aurait injecté du pentobarbital en intramusculaire à la star, neutralisée au sol. RFK et Lawford auraient ensuite retourné la maison, en quête du carnet contenant les secrets si farouchement conservés. Les effets de l’anesthésique se dissipant, les deux gardes du corps auraient ensuite déshabillé l’actrice et lui auraient administré un lavement à base de nombreuses pilules broyées pour laisser le temps à Bobby et son beau-frère de poursuivre leurs recherches. Le petit groupe n’aurait quitté les lieux que vers 22h30, laissant derrière lui le chien de la maison, Maf, aboyer à tue-tête, ce qui alerta le voisinage. Le corps inanimé de Marilyn fut alors trouvé dans le guesthouse de sa résidence, tête ballante.

A son arrivée sur place vers minuit, l’ambulancier tenta de la ranimer en pratiquant un massage cardiaque. "Elle était nue. Pas de drap, pas de couverture. Il n’y avait pas de verre d’eau. Pas d’alcool. On a constaté que sa respiration était très superficielle, son pouls très faible et filant, et elle était inconsciente, nota-t-il. En me penchant au-dessus d’elle, ce qui m’a frappé c’est qu’il n’y avait pas de vomi, ce qui ne collait pas avec une overdose comme la femme qui nous avait appelés le croyait, ni d’odeur de drogue émanant de sa bouche, un autre symptome classique." Et sur la table de nuit, les flacons de médicaments étaient tous parfaitement fermés. Autant d’éléments infirmant la thèse d’un suicide par ingestion de médicaments.

"Une brute avec deux mains gauches"

Alors que l’ambulancier tentait d’intuber sa patiente, un homme, se présentant comme le médecin de Marilyn Monroe et demandant ses constantes, imposa sa présence – Ralph Greenson. Il commença à manipuler la jeune femme, et Hall se souvient : "Je sais qu’il y a des docteurs qui ne sont pas habitués aux urgences, mais ce type avait deux mains gauches. C’est quand il a marmonné : ‘Il faut que j’assure.’ Je n’ai jamais oublié cette remarque. Jésus, poussez-vous, lui ai-je dit. Vous pouvez travailler sur elle à l’arrière de l’ambulance." Greenson aurait alors ouvert son sac et pris une seringue hypodermique, qu’il aurait remplie d’un liquide : "Il est passé par ses côtes comme un amateur. Il a enfoncé en forçant l’aiguille dans sa poitrine. Mais ça n’a pas marché du premier coup, ça a bloqué sur un os, une de ses côtes. Au lieu de réessayer, il a appuyé, ses joues tremblaient sous l’effet de l’effort. Il a poussé fort et l’a fait passer au travers de la côte, un bruit sec très net s’est produit lorsqu’elle a cassé. J’avais déjà observé un certain nombre de procédures médicales, et ce gars était carrément une brute", raconte encore James Hall, lui-même fils d’un père chirurgien et responsable d’un service d’urgences de Beverly Hills, et d’une mère infirmière en chirurgie. Son collègue ce jour-là, Murray Liebowitz, ne s’est jamais exprimé sur les faits qui se sont déroulés. Les auteurs de The Murder of Marilyn Monroe constatent : "Il y a eu cinq témoins du meurtre de Marilyn Monroe. Trois d’entre eux établissent que Ralph Greenson était responsable." Quant à la mère de Peter Lawford, elle a affirmé des années plus tard que RFK était bien dans les parages et son hélicoptère posé sur la plage la nuit fatidique.

Conspirationnistes…

Décidément bavard, l’ambulancier Hall, visiblement un témoin béni pour les journalistes, enfonce le clou : "Je crois que Marilyn a été déplacée [de son guesthouse à sa chambre à coucher] pour que cela corrobore leur histoire de suicide." Il souligne que le légiste de l’époque, Thomas Noguchi, n’a pas trouvé de marque de seringue lors de son examen, peut-être parce que le point d’entrée était dans un pli du sein de Marilyn Monroe. Pourtant, il dit que des traces de cyanose, révélatrice d’une piqûre, étaient visibles sur les clichés réalisés à la morgue par Leigh Wiener, photojournaliste pour le magazine Life qui avait pu accéder au corps en graissant quelques pattes.

Au final, le chef de la police de Los Angeles, William Parker, aurait fait en sorte d’étouffer l’affaire en ne mettant pas les moyens qui s’imposaient pour l’enquête… et en faisant pression sur des journalistes, à en croire le témoignage de l’éditorialiste May Mann, qui déclare avoir été victime d’intimidation.

Les auteurs de l’ouvrage font remonter la conspiration jusqu’au fameux premier président du FBI, J. Edgar Hoover, qui aurait été informé par ses agents de la présence de Bobby Kennedy sur les lieux la nuit de la disparition de Marilyn Monroe. Des années après, l’un de ses voisins, jeune à l’époque des faits, affirmait que Hoover lui avait dit que Marilyn avait été assassinée mais qu’il ne voulait pas arrêter RFK, et qu’il avait fait pression sur le procureur général.

Tout un faisceau de présomptions et de témoignages sujets à caution qui relancent la théorie du complot sur l’un des décès les plus traumatisants du starsystem.

 

The Murder of Marilyn Monroe: Case Closed, une enquête de Jay Margolis et Richard Buskin, à paraître aux éditions Skyhorse Publishing sur Amazon le 3 juin 2014