Archives

Jennifer Lopez et Pitbull chantent "We Are One" pour la Coupe du monde

Cet été, le Brésil accueillera l’un des événements sportifs les plus suivis de la planète : la Coupe du monde de football ! L’hymne officiel de la plus prestigieuse des compétitions de foot vient d’être dévoilé. Et Jennifer Lopez et le rappeur Pitbull en sont les interprètes.

C’est donc sur We Are One (Ole Ola) que Neymar Jr., Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Franck Ribéry et les participants à la Coupe du monde se déhancheront ! La chanson de Pitbull, en collaboration avec Jennifer Lopez et la chanteuse brésilienne Claudia Leitte, a donc été choisie par la Fifa (la fédération internationale de football) comme hymne officiel du tournoi. Elle figure sur One Love, One Rhythm, l’album de la Coupe du monde sur lequel apparaissent également Ricky Martin, Shakira, le guitariste Santana et Wyclef Jean. Le clip de We Are One a été tourné à Miami, début février.

Quatre ans après Shakira et son Waka Waka aux rythmes afro, Pitbull, JLo et Claudia Leitte marient ambiance do Brasil et sonorités house pour faire danser les joueurs et supporters. Pitbull et Jennifer Lopez, proches collaborateurs, remettent le couvert à l’approche de la 2014 World Cup. Son coup d’envoi sera donné le jeudi 12 juin, date du match d’ouverture qui opposera le Brésil, pays hôte, à la Croatie. Le premier match de l’équipe de France aura lieu le 15 juin, face au Honduras.

Mickey Rooney : Mort à 93 ans de l’infatigable star d’Hollywood

Enfant star dont les débuts remontent à l’âge de 17 mois, l’acteur américain Mickey Rooney est mort à Los Angeles le 6 avril à 93 ans. Il possède ainsi l’une des carrières les plus longues du cinéma américain. Les sites TMZ.com et Variety ont annoncé la triste nouvelle, informant les internautes que Mickey Rooney, qui avait depuis quelques années une santé fragile, était mort de cause naturelle.

Son parcours est étonnant, le comédien n’ayant jamais cessé de travailler jusqu’à son décès. Acteur des Muppets (2011), il avait récemment tourné dans le troisième opus de La Nuit au musée de Shawn Levy avec Ben Stiller rapporte l’AFP, il avait déjà joué dans le premier volet, où il avait incarné Gus. "J’ai eu l’honneur de tourner avec Mickey Rooney dans La Nuit au musée 3 le mois dernier, a écrit le réalisateur sur son compte Twitter. Une légende, évidemment, mais plus que cela : reconnaissant, élégant, énergique et chaleureux."

Carol Channing (93 ans), sa partenaire dans la comédie musicale Sugar Babies, a déclaré dans un communiqué publié par The Hollywood Reporter, que l’acteur "était très professionnel" : "Ses histoires étaient irrésistibles et je les aimais toutes… Nous passions notre temps à rire." "Mes pensées et prières vont à la famille de Mickey Rooney. L’un des meilleurs !", a pour sa part écrit l’acteur canadien William Shatner.

Originaire de Brooklyn à New York, Mickey Rooney, de son vrai nom Joseph Yule, Jr., est le fils de comédiens itinérants. Avec eux, il fait ses débuts en 1922, à tout juste 17 mois. Star du cinéma muet à partir de 1927 – il a joué pendant huit ans Mickey McGuire, un personnage comique devenu très populaire dont il prendra le prénom –, l’artiste cumule les tournages. Avec le film Andy Hardy (1937), son nom est sur toutes les lèvres. Son personnage de garçon trubulent se décline en quatorze suites, sans parler des séries télévisées qui en sont inspirées. Ce rôle lui vaut un Oscar spécial pour "sa contribution significative à personnifier à l’écran l’esprit de la jeunesse", précise l’AFP.

Mickey Rooney brille dans la comédie musicale Place au rythme (1939), où il forme un duo mythique de danseurs avec Judy Garland, qu’il retrouve dans En avant la musique (1940) et Débuts à Broadway (1941). Sa filmographie est également marquée par Diamants sur canapé avec Audrey Hepburn, L’Ennemi public où il n’est autre que Lester M. "Baby Face Nelson" Gillis et L’Étalon noir. Il a également fait des doublages dans les films d’animation Disney, Peter et Elliott le dragon, ainsi que Rox et Rouky. L’académie des Oscars lui remettra un prix d’honneur en 1983. En 2009, Au cours du grand bal annuel The Thalians présidé par Debbie Reynolds, il avait reçu le Mr Wonderful Award.

Si sa carrière en tant qu’acteur, réalisateur et scénariste est bien remplie, Mickey Rooney a eu une vie privée qui ne manquait pas de piment avec pas moins de huit mariages – dont le premier avec Ava Gardner en 1942 –, six divorces et neuf enfants. Il vivait avec sa huitième épouse, Jan Chamberlin, depuis 1978.

Robin Wright : Mort de son premier mari, Dane Witherspoon (Santa Barbara)

Terrible nouvelle pour les proches de l’acteur Dane Witherspoon (Santa Barbara), qui fut le premier époux de Robin Wright : l’acteur est mort à l’âge de 56 ans. Les causes de son décès ne sont pas encore connues. C’est le comédien A. Martinez, partenaire du défunt dans le feuilleton Santa Barbara, qui a été le premier à dévoiler sur sa page Facebook cette triste information le 29 mars, rapporte le magazine People.

"Dane est mort ce matin. Ceux qui regardaient Santa Barbara à ses débuts se souviendront de lui en tant que Joe Perkins, un personnage à qui il a apporté un calme profond et sage, et une âme douce et amère, a écrit A. Martinez. Dane était un homme entier, cela a dû être difficile pour lui de s’éloigner du chemin qu’il avait imaginé à l’origine. [...] Il était unique, intègre, aimé et admiré par beaucoup. Ma première pensée quand je l’ai vu en 1984 était : ‘C’est le plus bel homme que j’ai rencontré.’ Cette beauté était aussi intérieure."

Dane Witherspoon a fait partie des acteurs des premiers épisodes de Santa Barbara, mais a été renvoyé du show six mois après le début du tournage. La production avait ainsi décidé de le remplacer par Mark Arnold. Il a continué à jouer dans la série Capitol, puis a fait quelques apparitions dans des téléfilms. Cependant, il a fini par quitter le métier et s’est installé dans le Colorado, à Denver.

Robin Wright, qui faisait également partie de la distribution de Santa Barbara, l’a rencontré lors des castings de ce soap et a été mariée avec l’acteur de 1986 à 1988. Elle a ensuite fondé une famille avec son second époux, Sean Penn, et a eu avec lui deux enfants, Dylan et Hopper. Elle est actuellement fiancée au comédien Ben Foster. Dane Witherspoon a lui eu deux fils avec sa seconde ex-femme, Tracy Shaffer.

Michael Jackson : Un 2e album posthume, "XSCAPE", imminent

(Purepeople)

Cinq ans après sa mort brutale, survenue le 25 juin 2009 en raison d’une surdose de Propofol (un anesthésiant très puissant), Michael Jackson continue d’être au coeur de l’actualité médiatique. Entre les péripéties, parfois extrêmes, de son clan, et les procès multiples mêlant tristement son nom, le regretté Roi de la pop n’a de cesse, malgré sa disparition, de faire les gros titres. Le chanteur culte, décédé à l’âge de 50 ans, va également faire un retour posthume dans les bacs : le label Epic Records a annoncé aujourd’hui, lundi 31 mars, la sortie prochaine d’un nouvel album, intitulé XSCAPE et contenant huit titres originaux et inédits du King of Pop, qui sera mis en vente en le 13 mai prochain (et disponible sur iTunes à partir du 1er avril).

C’est par un communiqué publié sur son site internet que la maison de disques (filiale de Sony) a dévoilé cet étonnant projet, qui ne manquera pas de réjouir les millions d’inconditionnels de Michael Jackson aux quatre coins du monde. Comme expliqué, c’est grâce à l’impulsion de L.A Reid, incontournable producteur et patron d’Epic Records, que cet opus verra très prochainement le jour. En accord avec les administrateurs du patrimoine de Michael Jackson, John Branca et John McClain, ce dernier a en effet pu "accéder de façon illimitée aux trésors couvrant quatre décennies de créations sur lesquelles Michael Jackson a posé sa voix", peut-on lire dans ce communiqué.

"L.A. Reid s’est ensuite associé à des producteurs de premier plan pour apporter une touche plus contemporaine à ces chansons tout en retenant l’essence de Michael Jackson et son intégrité, afin de créer la meilleure musique que vous ayez jamais entendue." Parmi les producteurs de premier plan en question, on retrouve notamment Timbaland (meilleur copain de Justin Timberlake) mais aussi Rodney Jerkins (Black Eyed Peas, Lady Gaga… ), le collectif Stargate (Beyoncé, Rihanna…) et John McClain. Un programme très alléchant pour un opus mystérieux qui suscite d’ores et déjà la curiosité voire carrément l’excitation chez les fans du Roi de la pop.

Une édition "Deluxe" de "XSCAPE" comprendra également les enregistrements originaux des chansons. Epic Records n’en est cependant pas à son coup d’essai : en 2010 (soit un an seulement après la mort de Michael Jackson), le label avait publié Michael, album posthume comprenant neuf titres présentés comme inédits, principalement enregistrés à la fin de la vie de l’artiste. Et ce n’est encore qu’un début, puisque Sony Music Entertainment, détenteur des droits sur l’oeuvre de Michael Jackson jusqu’en 2017, avait signé en 2010 un contrat colossal portant sur dix productions jusqu’à cette date.

Ingrid Chauvin : Mort de Jade, sa fille de 5 mois

Etre mère, Ingrid Chauvin l’avait tellement désiré. Et ce rêve, le 18 octobre 2013, une petite Jade était venue l’exaucer. Le rêve a intolérablement tourné au cauchemar, au drame le plus insupportable : Jade est morte.

L’agence artistique Adéquat, qui représente les intérêts d’Ingrid Chauvin, s’est chargée de communiquer l’affreuse nouvelle, faisant part jeudi soir (27 mars 2014) sans plus de précisions du décès de la fillette, seulement âgée de 5 mois, et annonçant que ses obsèques auront lieu samedi au cimetière parisien du Père-Lachaise.

"Moment magique" dans la vie qu’Ingrid Chauvin et Thierry Peythieu, son mari depuis 2011, partagent, la naissance de Jade, quelques jours après le 40e anniversaire de sa maman, avait profondément transformé la comédienne star du petit écran. A tel point que l’héroïne des séries à succès Femmes de loi et Les Toqués (qui lui avait permis de rencontrer son amour) ou encore des sagas estivales Méditerranée et Dolmen, métamorphosée et épanouie comme jamais, n’hésitait pas à s’ouvrir sur son bonheur parfait, pendant la grossesse – qu’elle s’est plue à exposer en couverture de magazines – et après son accouchement, à Nice.

"Je suis métamorphosée ! Je suis plus mature, plus sereine, plus épanouie, confiait ainsi Ingrid Chauvin à Télé 7 Jours en novembre 2013. Être maman, c’est du bonheur non-stop. Je n’arrête pas d’admirer ma petite puce (…) Elle adore prendre son bain. Avec son père, on se bat pour le lui donner. Jade a la chance d’avoir un super papa qui est très présent." Une joie immense qui contrastait avec les inquiétudes éprouvées durant la grossesse : "Il a fallu nourrir un peu plus cet embryon qui était trop faible. [...] J’ai eu très peur de la perdre. J’ai pris la décision de m’arrêter de travailler pour être au calme et ne prendre aucun risque", avait-elle avoué.

L’actrice, vue dernièrement sur TF1 dans Une bonne leçon de Bruno Garcia et qui disait fourmiller de projets, avait volontiers raconté les circonstances de la venue au monde de sa fille ("On avait mis de la musique douce, j’étais face à la mer"), la manière dont le prénom Jade s’était imposé spontanément, comment Thierry et elle "la photographi[aient] du matin au soir"… Et, déjà, comme galvanisée par cette maternité si essentielle après une longue attente, elle envisageait l’avenir avec confiance et envie : "Elle aura une nounou et je n’accepterai aucun tournage si je ne peux pas l’emmener avec moi", affirmait-elle. Une conception des choses qu’elle avait déjà mûrie durant sa grossesse, déclarant lors du Festival de Monte-Carlo, en juin 2013 : "J’ai vraiment envie de mener de front ma carrière et ma vie de maman !"

Une vie de maman qu’elle espérait même pouvoir étoffer. Lors du même événement, alors qu’elle était enceinte de cinq mois, elle avait également confié : "Avoir un premier bébé, désiré à ce point, c’est déjà magique !, déclare l’actrice. Pour la suite, avec Thierry, nous en avons souvent parlé : si nous devions avoir un second enfant, nous opterions pour l’adoption. Ce serait tellement beau ! J’ai toujours eu envie de donner cette chance à un gamin qui en a besoin. Ça me tient très à coeur."

Quentin Elias : Mort du leader d’Alliage à 39 ans

Quentin Elias à Paris, 2002.

Quentin Elias est mort. Alors que la rumeur enflait depuis quelques heures sur la Toile, selon nos informations, son décès vient de nous être confirmé. En effet, l’ancien chanteur du boysband Alliage a été retrouvé sans vie dans son appartement de New York. Jusqu’ici, les causes de son décès restent encore floues.

Cela faisait déjà plusieurs heures que l’info faisait le buzz sur la Toile, notamment sur Twitter. Il y a quelques minutes, sur la page Facebook officielle de l’artiste, on pouvait lire : "Demain, une déclaration sera faite afin de rendre hommage au regretté Quentin Elias. C’est un moment tragique pour sa famille, ses amis mais aussi ses fans, à travers le monde. Nous vous demandons d’être patients en attendant le communiqué de presse officiel de sa mort qui sera envoyé dès demain. MGMT."

Né le 10 mai 1974, Quentin Elias est donc décédé à l’âge de 39 ans. Un départ tragique pour celui qui venait de faire son retour sur le devant de la scène il y a quelques jours en participant à la télé-réalité Giuseppe Ristorante, une histoire de famille sur NRJ12. Quentin Elias, ultramusclé, était venu coacher Giuseppe à la salle de sport. "Là, on voit un buffle, tout simplement. C’est l’ancien chanteur d’Alliage, donc, un come-back vingt ans en arrière. Il a juste pris 150 kilos de muscles depuis la dernière fois où je l’ai vu à la télé", déclarait Nicolas, l’un des participants à l’aventure, impressionné par le nouveau corps de Quentin.

Né en Lozère, ce chanteur et mannequin français avait connu son heure de gloire à l’époque des boysbands dans les années 90. Il avait en effet été le leader du groupe Alliage, connu pour ses tubes Baïla et Lucy. Depuis le début des années 2000, l’époque des boysbands est bel et bien terminée, Quentin Elias s’était alors exilé aux États-Unis pour poursuivre une carrière solo. Il n’aura sorti que deux singles. Il avait toutefois fait parler de lui un peu plus tard, en 2008, en apparaissant dans des films pornographiques gay. En 2012, on retrouvait Quentin Elias dans L’Ile des Vérités 2 sur NRJ12.

Charlotte Dawson se suicide à 47 ans, son ami Russell Crowe choqué

Charlotte Dawson a été retrouvée morte à son domicile de Sydney, le 22 février 2014.

L’émotion est particulièrement vive à l’autre bout du monde, en Australie plus précisément, et pour cause : l’ex-mannequin Charlotte Dawson, star du petit écran, a été retrouvée morte, samedi 22 février 2014, à son domicile de Sydney. Selon les premiers éléments relayés par la police locale, cette superbe blonde de 47 ans, qui souffrait depuis plusieurs années de dépression, aurait mis fin à ses jours.

Sa disparition brutale et incompréhensible a provoqué une vague d’émoi dans le pays et a particulièrement bouleversé un certain Russell Crowe : ami d’enfance de la regrettée Charlotte, l’acteur n’a bien évidemment pu cacher son chagrin à l’annonce de son décès. Aperçue à quelques encablures du domicile de l’ancienne jurée d’Australia’s Next Top Model, situé dans le quartier ultrachic de Woolloomooloo où il a lui-même élu domicile, la star hollywoodienne a fondu en larmes après avoir appris la terrible nouvelle – qui lui a été rapportée par un ami commun.

Accompagné de ses deux fils, Charles et Tennyson, Russell Crowe ne s’est cependant pas éternisé sur les lieux, prenant bien soin de ménager ses deux enfants et de les emmener loin du tumulte. Le Néo-Zélandais de 49 ans n’était en effet pas très loin de l’appartement de son amie Charlotte Dawson au moment où la police a découvert le corps sans vie de cette dernière. Profondément choqué, l’acteur a par ailleurs exprimé son désarroi dans un message rempli d’émotion publié sur son Twitter : "Charley D. Je ne comprends tout simplement pas. Il n’y a pas beaucoup de belles âmes comme la tienne. Repose en paix", a-t-il en effet écrit.

Derrière les apparences…

Personnage public, Charlotte Dawson était connue de l’autre côté du globe pour sa carrière de mannequin mais également pour son costume de présentatrice populaire. Derrière le masque, la jolie blonde cachait cependant de nombreuses fêlures sur lesquelles elle s’était exprimée ouvertement il y a peu. Victime de dépression, liée entre autres, d’après ses propres confidences, à son divorce en 2000 d’avec Scott Miller dont elle ne s’est jamais vraiment remise, Charlotte Dawson avait déjà été hospitalisée en 2012 après avoir attenté à sa vie. Une tentative précipitée par le harcèlement sur les réseaux sociaux par des internautes mal intentionnés, comme la principale intéressée le confiera quelques mois plus tard. "Cela a déclenché un sentiment d’impuissance et ils m’ont eue. Ils ont écrasé le meilleur de moi-même. Et ils m’ont eue", expliquait alors la star dans l’émission 60 Minutes.

Malgré son exposition médiatique, la présentatrice ne s’est jamais cachée de ses difficultés à gérer les critiques, souvent injustes et parfois nombreuses, à son sujet. "On s’en prend à moi pour mon apparence, parce que je suis vieille, parce que je suis célibataire, parce que je ne peux pas avoir d’enfants, parce que je fais du Botox. Les gens disent que je suis moche, que je suis finie et que je suis moche. Et ça, c’est tous les jours", déplorait-elle dans le show télé australien A Current Affair. Mais, engagée dans diverses causes, Charlotte Dawson n’aura par ailleurs cessé de se battre pour les autres jusqu’au dernier moment. Vendredi 21 février, la pétillante quadra se révoltait ainsi sur Twitter contre les services publics, pas suffisamment investis selon elle auprès des personnes malades (une de ses amies était atteinte d’un cancer). "On a les hôpitaux, les ressources, les médecins et les professeurs pour nous aider. Mais où est donc le soutien du gouvernement?", publiait-elle sur le réseau social avant de tragiquement s’ôter la vie quelques heures plus tard

Trois fans français de Michael Jackson indemnisés pour la mort de leur idole

Le chanteur Michael Jackson, lors d'une de ses dernières apparitions publiques, le 5 mars 2009, lors d'une conférence de presse à Londres (Royaume-Uni).

"C’est la première fois au monde, à ma connaissance, qu’est reconnue la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d’une pop star", se félicite leur avocat.

Cinq fans du défunt roi de la pop Michael Jackson ont obtenu, mardi 11 février, un euro symbolique de dommages et intérêts au titre du "préjudice d’affection" causé par la mort du chanteur en 2009. Le tribunal d’instance d’Orléans (Loiret) a estimé que ces cinq personnes, originaires de Suisse, de Belgique, de Gironde, du Pas-de-Calais et du Loiret, avaient apporté la preuve de "l’affliction" dont elles avaient fait l’objet.

"C’est la première fois au monde, à ma connaissance, qu’est reconnue la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d’une pop star", s’est félicité leur avocat, Emmanuel Ludot, se félicitant "d’être allé jusqu’au bout de la procédure malgré les ricanements" qu’elle suscitait.

Certificats médicaux à l’appui

Ce précédent est d’autant plus remarquable, selon l’avocat, que "le lien n’était pas à double sens, les fans aimant Michael Jackson, mais celui-ci ne les connaissant pas personnellement". Les cinq requérants avaient apporté la preuve du préjudice subi "à l’aide de témoignages, voire de certificats médicaux".

En pratique, l’euro symbolique ne sera pas réclamé au docteur Conrad Murray, qui a été relâché à l’automne dernier grâce aux remises de peine, après avoir été condamné à quatre ans de prison aux Etats-Unis pour homicide involontaire de la star. Toutefois, "la reconnaissance du statut de victime pourra permettre à mes clients de demander à avoir accès au lieu d’inhumation de Michael Jackson à Los Angeles, qui est interdit au public", selon l’avocat.

Mort de Shirley Temple, la "Petite Princesse" et icône hollywoodienne

Shirley Temple vient de s’éteindre à l’âge de 85 ans. Sa mort, annoncée par la BBC, est survenue le lundi 10 février de causes naturelles. C’est "entourée de sa famille et de ses aide-soignants", que l’icône hollywoodienne des années 1930-1940 a rendu son dernier souffle à Woodside, en Californie.

Shirley Temple, c’est ce visage enfantin, irrésistible, angélique et malicieux, celui d’une actrice à la carrière fulgurante née en 1928 et qui préféra se retirer à la fin de l’adolescence (en 1949). Elle deviendra la détentrice du premier Oscar de la jeunesse en 1935, prix honorifique qui récompensait la prestation cinématographique d’un jeune acteur. Au coeur des années 1930, l’Amérique n’avait d’yeux que pour cette adorable petite poupée originaire de Santa Monica.

La petite comédienne, qui commença sa carrière à l’âge de 3 ans, brilla notamment sous l’égide de la Fox et surtout par la suite de Paramount qui profita d’un prêt de la Fox pour la populariser dans une série de films où elle incarnait le personnage de Mary Lou Rogers. C’est la consécration : Petite Miss et Shirley aviatrice en 1934, irrésistible Boucles d’or (1935) et surtout tendre Petite Princesse en 1939… on s’arrache Shirley Temple. À tel point qu’à la MGM, Mervyn LeRoy songe à elle pour porter à l’écran Le Magicien d’Oz. Mais la Fox refuse de prêter à nouveau sa petite protégée, et les producteurs du Magicien d’Oz jettent leur dévolu sur une autre jeune actrice montante, Judy Garland.

Un tournant dans la carrière de Shirley Temple, qui malgré des rôles remarqués dans L’Oiseau bleu et le classique de John Ford, Le Massacre de Fort Apache, mit fin à sa carrière à l’aube de l’âge adulte. Reconnue pour sa sagesse, aussi appréciée des grandes pontes hollywoodiens de l’époque que de certains hommes politiques comme le président Roosevelt (qui l’invita à son anniversaire en 1937, où on la voit couper le gâteau), elle avait alors pris conscience que son avenir ne s’écrirait probablement pas à Hollywood.

Après des études et quelques diplômes, elle s’engage en politique, devenant entre autres, déléguée des États-Unis aux Nations unies sous Richard Nixon. Avant de devenir, quelques mois après la démission su président suite au Watergate, la première femme chef de protocole du département d’État des États-Unis sous la direction de Henry Kissinger. Dans son CV politique, on la retrouvera également ambassadrice au Ghana (1974-1976), puis en Tchécoslovaquie (1989-1992).

Côté vie privée, la précoce Shirley Temple a également eu la particularité de s’être mariée très jeune – à l’âge de 17 ans – avec l’acteur John Agar, qui lui a donné une fille prénommée Linda Susan en 1948. Ils divorcèrent en 1950, date à laquelle elle rencontra l’homme d’affaires Charlie Black, qu’elle épousa pour ne plus jamais le quitter, jusqu’à son décès, le 4 août 2005, des suites du syndrome myélodysplasique. Ensemble, ils eurent deux enfants : Lori et Charlie.

François Deguelt : Mort du célèbre interprète de ‘Le Ciel, le soleil et la mer’

François Deguelt

Il avait coutume d’accompagner les départs en vacances, mais François Deguelt ne le fera plus. L’inoubliable chanteur de Le ciel, le soleil et la mer est mort ce 22 janvier 2014, il avait 82 ans.

Ce tube incontournable de la discographie française l’avait propulsé sur le devant de la scène en 1965, lui qui connaissait déjà un joli succès depuis le début des années 50. François Deguelt, né Louis Deguelt, avait vu le jour le 4 décembre 1932 à Tarbes avant d’être élevé en Charente par sa grand-mère.

Alors qu’il prépare une licence de philosophie, il plaque tout en 1951 pour rejoindre un cabaret de Montmartre, le Tire-Bouchon et se lancer dans une carrière musicale. Deux ans plus tard, cet auteur, compositeur et interprète, se produit à la radio dans la fameuse émission de Francis Claude sur Paris-Inter et enchaine avec une tournée avec l’émission Reine d’un Jour.

En 1956, François Deguelt est récompensé du prix de l’Académie Charles-Cros, une association française créée en 1947 par un groupe de critiques et de spécialistes du disque qui récompense des oeuvres musicales originales dans le domaine de la musique populaire. Après un passage par l’Algérie où il sert sous le drapeau français en 1958 dans le cadre de son service militaire, il écume les salles parisiennes comme Bobino, l’Olympial’ABC, avant de connaître le succès avec Le ciel, le soleil et la mer.

Entre temps, le chanteur à la voix suave et grave participera à deux reprises à l’Eurovision sous les couleurs de Monaco, terminant à la troisième et seconde place en 1960 et 1962. Outre son titre phare, on compte de nombreux succès populaires dans la discographie de François Deguelt, comme Je te tendrai les bras, Ce soir-là, Minuit, le vent, la nuit, Le Printemps, C’était nous ou encore Paris, c’est trop loin de la mer.

Chanteur reconnu, il participa également à la première tournée Âge tendre et tête de bois en 2006 avant d’en être le présentateur, il continuait néanmoins à assurer des concerts partout en France et à l’étranger.

Marié un temps à l’actrice Dora Doll avec qui il vécu du côté d’Auffargis, près de Rambouillet, il passa le plus clair de son temps sur un bateau amarré à Sainte-Maxime, dans le Var.