Archives

Nicolas Skorsky ‘égorgé’ : Mort du faiseur de tubes, de CloClo aux dancefloors

 

Ça s’en va et ça revient, Chanson Populaire, Pour ne rien te cacher, Finalement on s’habitue… Pour ne rien vous cacher, on ne va pas s’habituer à la disparition de Nicolas Skorsky, auteur de chansons populaires et producteur à l’instinct gagnant, qui ne reviendra pas, mort dans des circonstances sordides…

L’ancien parolier de Claude François et Daniel Guichard, entre autres, a été retrouvé mort lundi matin (20 octobre 2014). Egorgé, à en croire les informations du site du journal Le Parisien. Le corps dévêtu de l’artiste de 62 ans, présentant une plaie à la gorge, a été découvert peu après 8 heures dans la cuisine de son appartement du XVIe arrondissement de Paris par son employée de maison, qui a donné l’alerte, révèle l’AFP, stipulant comme le quotidien francilien qu’un couteau a été retrouvé sur les lieux. Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, il n’y a pas eu d’effraction. Des proches du compositeur ont été entendus toute la journée de lundi par les enquêteurs qui ont également effectué une enquête de voisinage, ont précisé les sources policières.

Auteur, compositeur, producteur et même, brièvement, interprète, Nicolas Skorsky a offert à la chanson française quelques-uns de ses monuments populaires, avant d’embrasser avec succès la modernité. Passionné de musique dès ses jeunes années et installé à Paris à la fin des années 1960, la regrettée Catherine Sauvage lui met le pied à l’étrier alors qu’il n’a que 16 ans en s’appropriant Gare du Nord, chanson dont il a écrit paroles et musique et qui figure sur l’album Sans titre (1973) de la protégée de Jacques Canetti, fameuse pour avoir chanté Aragon et Léo Ferré. Début prometteur, la suite le confirmera bien vite.

Au début des années 1970, le talentueux jeune homme aux cheveux longs et à la bouille d’ange se présente comme auteur-interprète chez les Disques Carrère fraîchement fondés (1972), maison qui produit son titre Comme je t’aime, adapté notamment aux Etats-Unis et en Italie. C’est à cette époque qu’il commence à pourvoir en chansons à succès quelques-uns des grands artistes du moment, écrivant et composant Une bague et un collier (1972) pour Ringo, Ça s’en va et ça revient (1973), Chanson Populaire (1973) ainsi que Une chanson française (1975) pour Claude François, Finalement on s’habitue (1973) pour Daniel Guichard, La Bonne franquette (1974) pour Herbert Pagani, Pour ne rien te cacher (1974) pour Marie Laforêt.

Un producteur qui a du flair : de la chanson française au triomphe du dancefloor -Esmeralda (Don’t let me be misunderstood), Rozlyne Clarke (Eddy Steady Go), Lââm, Indra !

Par la suite, Nicolas Skorsky se consacre notamment à la production et prend la vague du disco avec Crystal World (1974), un projet qui fait mouche de l’autre côté de l’Atlantique. Premier pas du côté des musiques dansantes, mais pas le dernier, loin de là. Après avoir fondé sa société, Fauves-Puma, qui produit en 1976 La vie en couleur de Rémy Bricka, il lance en 1977 Santa Esmeralda, un raz-de-marée international (avec en particulier la reprise bien connue de Don’t let me be misunderstood) – sept fois disque d’or en France, n°1 du Billboard (les charts US) aux Etats-Unis. La consécration. Il sera même, à ce titre, l’invité du JT de Patrick Poivre D’Arvor et François Ceyrac sur Antenne 2 en tant que plus jeune chef d’entreprise français ayant réussi à exporter sa musique, indique sa fiche Wikipédia, qui précise que Santa Esmeralda résonnera jusqu’aux JO d’hiver 1976, lors de la remise de médailles en patinage artistique. Ce morceau, il l’adaptera même pour Kill Bill de Quentin Tarantino, où il illustrera (10e dans le tracklisting de la bande originale classée numéro un des charts) la scène de combat au sabre entre l’héroïne Uma Thurman et Lucy Liu.

Deux ans plus tard, il réalise un nouveau carton en Amérique en signant Sevilla Nights pour la bande originale du film Thanks God it’s friday, après avoir rencontré Donna Summer. En France aussi, il signera une musique de film, pour Douce France (1985) justement, et celle du feuilleton Studio Folies (France 3). Son parcours de compositeur de musiques de pub lui vaudra également une large reconnaissance et de nombreux prix.

Dans les années 1990, retour sur les dancefloors. Il écrit et produit Gorgeous, album de pop-dance de Rozlyne Clarke dont l’un des titres marquera la jeunesse d’alors : Eddy Steady Go est un hit inoubliable, n°1 des clubs en 1990 et 1991. Suivront ses productions pour Unity Power, S-Express et… Indra (Save my life, 1994). Pas étonnant, donc, que le nouveau label qu’il fonde à la fin de cette décennie (chez BMG) se nomme Dance Floor.

Capable de produire dans une même période le premier album de Lââm (pour lequel il a écrit Mélancolie), Red Army Dance (les choeurs de l’Armée rouge version techno-dance) ou encore les ballades de Dream Concerto Orchestra, mais aussi de collaborer à plusieurs revues pour La Nouvelle Eve (le temple du french cancan), Nicolas Skorsky tente même une incursion (remarquée) dans le rap au début des années 2000, via le titre J’voulais interprété par Sully Sefil.

Selon son site Internet officiel, il s’était présenté cette année comme candidat au Conseil d’administration de la SACEM, et revendiquait la « défense des Compositeurs-Auteurs français » ainsi que la « Lutte contre la télé-réalité sans nouveautés chansons ». Il avait encore tant à faire pour la musique…

Rising Star : Mort brutale de Gael Lopes, 25 ans, l’un des favoris…

 

Terrible nouvelle : Gael Lopes est mort, a annoncé dimanche 19 octobre 2014 l’entourage du jeune homme. Candidat marquant du dernier prime time de Rising Star diffusé jeudi 16 octobre sur M6, l’artiste âgé de 25 ans avait littéralement fait sensation en rassemblant 91% d’opinions favorables grâce à sa reprise de Prayer in C de Lilly Wood and The Prick.

C’est par le biais d’un message diffusé cet après-midi sur sa fanpage Facebook que la nouvelle de sa disparition a été annoncée à ses milliers d’abonnés : « C’est avec un immense regret que nous vous informons du décès de Gaël Lopes survenu brutalement ce samedi 18 octobre 2014. Notre peine est indicible. Nous l’aimions tous. Il nous aimait tous. Il restera infiniment présent dans nos coeurs. Sa maman, Catherine, son papa, Emanuel, sa soeur, Priscilla, son frère, Yoann.« 

La cause du décès n’a pas été évoquée pour le moment.

Gael Lopes s’était déjà fait remarquer en 2010 en participant au télé-crochet Nouvelle Star sur M6, puis en 2012 dans la version de D8. Grâce à cette nouvelle participation à un télé-crochet, le chanteur venu du gospel espérait lancer une bonne fois pour toutes sa carrière en France. Charmé, l’expert Morgan Serrano avait lancé à l’issue de sa prestation : « Je suis persuadé que je vais avoir plein de coups de fil de maisons de disques qui vont vouloir te signer demain.« 

 

Marie Dubois : Mort de la grande actrice

 

Marie Dubois est morte à l’âge de 77 ans. La célèbre comédienne, atteinte de sclérose en plaques, s’est éteinte à Lescar (64), à 12h31, ce mercredi 15 octobre, comme l’annoncent nos confrères de Sud Ouest.

Marie Dubois avait démarré sa carrière d’actrice avec les réalisateurs de la Nouvelle Vague tels que Rohmer, Truffaut ou encore Godard. Claudine Huzé, de son vrai nom, avait suivi les cours d’art dramatique de la Rue Blanche, y apprenant la comédie moderne et les classiques. C’est François Truffaut qui l’a remarquée alors qu’elle jouait dans une pièce de théâtre. Il l’a engagée pour Tirez sur le pianiste. C’est aussi le cinéaste qui la baptise Marie Dubois. C’est au cours de ce tournage que les premiers symptômes de la maladie se sont déclarés, alors qu’elle n’avait que 23 ans. Née le 12 janvier 1937 à Paris, elle s’était vu diagnostiquer une sclérose en plaques à la fin des années 70. Elle s’est engagée publiquement dans le combat contre cette terrible maladie en 2001. Elle est décédée ce mercredi 15 octobre des suites de cette maladie.

On se souviendra de Marie Dubois à travers ces rôles tous plus emblématiques les uns que les autres, notamment dans Une femme est une femme de Jean-Luc Godard, Jules et Jim de François Truffaut et La Ronde de Roger Vadim. Également actrice populaire, elle a été dirigée par Georges Lautner, Henri Verneuil ou Édouard Molinaro. Elle accède à la gloire grâce à son rôle de Juliette dans La Grande Vadrouille de Gérard Oury. En 1977, elle obtient le César de la Meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans La Menace d’Alain Corneau. Après le tournage, sa maladie la rattrape malheureusement.

Elle laisse aujourd’hui derrière elle sa fille Dominique, née de son union avec l’acteur Serge Rousseau, lui-même décédé en 2007. C’est d’ailleurs auprès de cette dernière qu’elle s’est éteinte. Ses obsèques seront célébrées la semaine prochaine à Ville-d’Avray, dans les Hauts-de-Seine, après quoi elle sera enterrée auprès de son mari.

 

Carmen Electra : son très hot truc en plume…

Si la carrière de Carmen Electra est au point mort, l’ancienne sirène d’Alerte à Malibu sait comment entretenir l’intérêt de ses fans : l’actrice a posté sur son compte Instagram une photo d’elle entièrement nue, son intimité pudiquement recouverte de quelques plumes…

Attention, chaud devant ! A 42 ans, Carmen Electra ne court plus depuis bien longtemps sur les plages de Malibu, mais l’actrice est toujours aussi sexy et tient à le faire savoir. L’ancienne sauveteuse de la série à succès Alerte à Malibu a posté il y a quelques jours sur son compte Instagram une photo d’elle des plus torrides. Allongée sur son canapé, entièrement nue, Carmen Electra joue les pin-up de charme, quelques plumes blanches savamment placées sur les parties les plus intimes de son corps. Son profil Instagram est d’ailleurs rempli de photos toutes plus sexy que les autres. Aperçu.

 

 

 

Rihanna, Julia Roberts… : Les incroyables métamorphoses d’un présentateur star

Il y a ceux qui, pour espérer ressembler à leurs idoles, assèchent leur porte-monnaie et se ruinent dans de multiples interventions chirurgicales, prenant même le risque que ces dernières n’aient pas le résultat escompté. Et puis il y a ceux, plus malins, qui usent de leur talent pour parvenir à leurs fins.

C’est le cas par exemple d’un certain Paolo Ballesteros, animateur star originaire des Philippines qui fait actuellement le buzz et pour cause : le jeune homme, qui « sévit » sur Instagram sous le pseudonyme « pochoy_29« , suscite l’admiration du web grâce à de stupéfiantes métamorphoses. Adepte de la transformation, Paolo Ballesteros gratifie en effet ses admirateurs de clichés surprenants sur lesquels il se mue en célébrités de premier plan et ce, uniquement par la magie du maquillage.

Spécialiste du contouring, qui consiste en un savant jeu d’ombres et de lumière, le présentateur offre à ses abonnés des portraits saisissants à travers lesquels il entre dans la peau de stars… féminines. Rihanna, Julia Roberts, Jennifer Lawrence, Bella Thorne, Lady Diana ou encore Tyra Banks, pour ne citer qu’elles, sont en effet autant d’étoiles glamour incarnées d’une façon époustouflante par Paolo Ballesteros qui, afin que l’effet soit plus surprenant encore, publie des photos de lui avant et après transformation.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’expérience est on ne peut plus hallucinante. Si le jeune homme ne doit pas bouder le coup de pouce de Photoshop pour parfaire ses clichés, le fait est que, effectués grâce à de « simples » pinceaux de maquillage, ses métamorphoses (détaillées en quatre clichés bien distincts) sont réalisées d’une main de maestro et ne manqueront sans doute pas d’attirer l’attention de professionnels. D’ici à ce que Paolo Ballesteros ne devienne, lui-même, une star internationale, on peut dire qu’il n’y a officiellement qu’un pas…

 

10691653_285584951641645_940329440_n

10570024_272425606280989_1926013859_n

10593516_861773193834259_1509638725_n

10597380_1465274400426419_1608840644_n

10661291_260147900849735_873226960_n

10665566_595921693851346_2132269042_n

10666248_772186219520199_1512011381_n

10684287_1482730842008575_1473594237_n

10691653_285584951641645_940329440_n

10598519_519288531537566_1045290717_n

10611288_344159702405186_272302978_n

10616833_1468119190122696_1611798732_n

10661218_334470106723864_1489372049_n

10691660_824429467589055_1281138522_n

10693508_1693622300862803_1477785304_n

10707236_725907077504033_1013694872_n

10724078_1473678456240229_1165947318_n

 

 

Michel Fugain et Sanda se sont mariés !

 

Dix ans après leur rencontre, Michel Fugain et Sanda se sont mariés à Corbara, en Corse. Le couple s’est dit oui jeudi 2 octobre à 11h à la mairie avant de rejoindre la petite église où Sanda tenait à déposer son bouquet au pied de la Vierge. Selon Ici Paris, c’était un petit mariage, une vingtaine de proches seulement entouraient les mariés qui, après la cérémonie, ont fait la fête dans la résidence du chanteur sur une colline surplombant la mer entre Calvi et l’Île-Rousse.

Michel Fugain et Sanda se sont rencontrés en 2004. Deux ans plus tôt, le chanteur vivait le drame le plus douloureux de sa vie : la mort de sa fille Laurette emportée par une leucémie foudroyante. Sanda, mère de deux filles, sortait de deux divorces difficiles. Elle redonne à Michel le goût de vivre, mais en 2006, la vie leur réservait un nouveau mauvais tour : un cancer est diagnostiqué à Sanda, dont elle guérira après une opération et une longue convalescence.

Malgré leur différence d’âge – il a 72 ans, elle en a 48 -, Sanda dit qu’ils forment « un couple harmonieux« . En février dernier, ils prenaient la pose pour Gala et se confiaient longuement : « On ne peut plus vivre l’un sans l’autre. Rien ne peut remettre en question notre attachement. Elle est tout simplement la femme de ma vie« , confiait alors Michel Fugain. Dans cette interview, il tenait à préciser à propos de Stéphanie, la mère de ses enfants : « Ça ne remet strictement pas en question. Je ne tiens pas à lui faire de la peine. On s’est aimés très, très fort, assure cependant Michel Fugain. Entre nous, il y avait de l’amour, de la passion, de la tendresse…. Et les enfants. Quand ça n’allait pas, on tenait bon pour nos mômes. Mais on n’était pas amis. Sinon, on le serait encore. Avec Sanda, je peux parler, partager. » Michel Fugain a donc épousé « sa blonde« . Ici Paris publie les photos de la noce. On les voit sortir de la petite église de Corbara et à bord d’une Méhari, fleurie pour l’occasion. Seule ombre au tableau, sa fille Marie (41 ans) et son fils Alexis (21 ans), avec lesquels il fut un temps brouillé, n’ont pas assisté au mariage.

Ces seins de stars que vous n’auriez jamais dû voir

La comédienne Lea Seydoux, au défilé Miu Miu, lors de la Fashion Week. Son meilleur profil ? Photo : SIPA

 

A Bruxelles, Lady Gaga n’a rien caché de son anatomie au crooner Tony Bennett, qui n’en demandait sans doute pas tant. Photo : KCS

C’est une Julie Gayet très décolletée qui s’est rendue, vendredi, à l’avant-première de « Get on Up ! » à Deauville, le film sur James Brown, produit par Mick Jagger. Photo : KCS

Jennifer Aniston, ce mardi au Festival de Toronto. Regardez bien… Photo : KCS

De sortie à New York avec son boyfriend, Taylor Kinney, Lady Gaga pensait avoir opté pour un look « so chic ». Sauf qu’elle semble avoir oublié un truc… Photo : KCS

De passage à Paris, pour assister au défilé Christian Dior, Jennifer Lawrence a oublié de mettre son soutien-gorge. Jugez plutôt… Photo : SIPA

L’actrice Bai Ling a voulu jouer au Ice Bucket Challenge ? Voilà ce qui arrive… Photo : KCS

Kim Kardashian : oups, j’ai encore oublié mon soutien-gorge. Photo : KCS
En concert ce dimanche 17 août à Hylands Park, dans l’Essex, la chanteuse Lily Allen a laissé entrevoir le bout de se seins. Entrevoir, et même un peu plus… Photo :  James McCauley/REX/REX/SIPA
En vacances en Europe, la chanteuse canadienne Alanis Morissette a posté ce petit selfie sur lequel elle donne le sein à son fils. Etait-ce vraiment nécessaire ? Photo : Alanis Morissette, via Instagram
Lorsque le mannequin Heidi Klum a besoin d’une nouvelle tenue, elle met son ami designer Zac Posen au pied du mur… Et se photographie en petite culotte. Un cliché posté sur Instagram avec ce message : «  »@zacposen… J’ai besoin d’une tenue pour ce soir ». Vite ! Photo : Heidi Klum, via Instagram
Lady Gaga, à bord de son jet privé, a posté sur Instagram un petit selfie. Oups, à la suite d’une avalanche de commentaires, elle s’est aperçue que son sein était visible et a aussitôt supprimé la photo. Photo : Instagram
Dièse, l’une des candidates de « The Voice », saison 2. Photo : KCS
Kim, sans Kanye… et sans son soutien-gorge.
Beyoncé, à la plage, comme tout le monde. Photo : KCS
Alicia Keys, le 4 juin, lors des Gordan Parks Foundation Awards, à New York. Photo : KCS
Afin de soutenir sa copine Rihanna, dont le compte Instagram a été fermé car la chanteuse y postait des photos seins nus, Scout LaRue Willis a décidé de se balader topless dans les rues de New York. Et d’en faire profiter les abonnés de son compte Twitter. De là à donner des idées à d’autres célébrités… Photo : Scout LaRue Willis, via Twitter
Scout Willis, l’une des filles du grand Bruce, ce week-end à Los Angeles. T’aurais pas oublié un truc ? Photo : KCS

La chanteuse Shy’m en (grande) forme sur son compte Instagram. Photo : Shy’m, via Instagram

Shauna Sand, ce samedi sur la plage à Malibu. Faut sourire madame ! Photo : KCS

Lea Michele, à l’avant-première du film « Legends of Oz : Dorothy return ». Photo : KCS

Mariah Carey, une habituée de cette rubrique, était vendredi à New York pour faire la promo de son nouvel album, « Me. I Am Mariah…The Elusive Chanteuse ». Et les fans l’ont remarqué… Photo : © Splashnews / KCS PRESSE

Cameron Diaz, à l’avant-première de « The Other Woman ». Une concurrente pour Isabelle Morini-Bosc ?  Photo : KCS PRESSE

Nicki Minaj, le 21 avril à la première à L.A. du film « The Other Woman ». Photo : KCS PRESSE

Irina Shayk, la compagne de Cristiano Ronaldo, sur Twitter. Photo : Twitter

Le mannequin anglais Pascal Craymer, à Londres, le 5 avril 2014, lors de sa fête d’anniversaire. Photo : TDAA/ZDS/WENN.COM/SIPA

Rita Ora, le 1er avril à Londres. Photo : © Splashnews / KCS PRESSE
Amanda Lear sur le plateau de « Touche pas à mon poste ». Al.Hy est fan. Photo : D8
Sharon Stone a sans doute oublié son soutien-gorge en allant dîner à Los Angeles. Manque de bol, le combo chemise transparente et photographes à l’affût avec des flashs, ça donne ce résultat. Photo : ©splashnews/KCS PRESSE
Le mannequin anglais Kelly Brook, l’ex-Madame Jason Statham, dans la pub du parfum « Audition ». Photo : KCS
Mariah Carey, le 8 janvier à Washington. Photo : KCS
Nabilla Photo : SIPA
Jennifer Lawrence, lors de la promo parisienne de « Hunger Games 2″. Photo : VILLARD/SIPA
La chanteuse Shy’m, sur le plateau de « Danse avec les stars 4″. Photo : Capture TF1
Laetitia Casta, aux Césars 2010. Photo : NIVIERE/LYDIE/SIPA
L’ex-Miss France Laury Thilleman à Cannes, en mai 2013. Photo : VILLARD/NIVIERE/SIPA
Rihanna Photo : KCS PRESSE
Sophie Marceau, à Cannes, en 2005. Photo : DR
Isabelle Morini-Bosc, la chroniqueuse médias de RTL, se souviendra longtemps de ce passage sur le plateau de Touche pas à mon poste, sur D8. Des centaines de twittos ont donné leur avis sur son (absence de) décolleté… Photo : D8
Le couple Seigner-Polanski, à Cannes, en mai 2013.  Photo : SIPA
La chanteuse anglaise Lily Allen. Photo : KCS PRESSE
Helen Lasichanh, la compagne de Pharrell Williams. 
Elle MacPherson Photo : KCS PRESSE
Keira Knightley Photo : KCS PRESSE
Milla Jovovich Photo : KCS PRESSE
Nicki Minaj Photo : SIPA
Rihanna Photo : SIPA
Misha Barton Photo : SIPA
Naomi Campbell Photo : SIPA

 

George Clooney et Amal Alamuddin mariés

George Clooney et Amal Alamuddin, le 26 septembre 2014 à Venise.

George Clooney et Amal Alamuddin sont désormais mari et femme. Depuis samedi soir, et une cérémonie de mariage qu’on imagine fantastique derrière la façade spectaculaire de l’Aman Grande Canal Venice, palace mirant du coin de l’oeil le pont du Rialto, l’acteur superstar de 53 ans et la ravissante avocate libano-britannique de 36 ans ont échangé leurs voeux, en attendant d’être unis civilement, lundi, par l’ancien maire de Rome Walter Veltroni, proche du marié. Après de longues heures d’attente, entrecoupées des départs nocturnes des convives de la fête (les derniers ont quitté les lieux à 5 heures du matin), les jeunes mariés sont enfin apparus ce dimanche… Tardivement, mais resplendissants.

Première apparition éclatante des jeunes mariés

Ultraglamour lors de leur arrivée à Venise en milieu de journée vendredi, magnifiques et exaltés pour le début des festivités quelques heures plus tard, entre un cocktail au Cipriani, fastueux camp de base de leur week-end de noces, et une soirée d’enterrement de vie de garçon/de jeune fille à l’hôtel Aman pour elle et au restaurant Da Ivo pour lui, George Clooney et Amal Alamuddin se sont offerts aux regards avec une élégance égale dimanche… dans l’après-midi. Il aura en effet fallu attendre qu’il soit presque 15 heures pour les voir émerger du palace Aman, portant des lunettes noires pouvant tout aussi bien révéler la bonne santé du soleil vénitien que trahir une nuit de noces endiablée où la tequila Casamigos (la marque de Mister What Else et son amie Rande Gerber) a dû couler à flots. L’impatience était d’autant plus grande que, la veille au soir, la grande absente du ballet qui s’est déroulé le jour J sur le Grand Canal, par lequel le héros de Gravity est arrivé en compagnie de toute une flottille transportant leurs invités de marque, n’était autre que la mariée, restée dans l’ancien palazzo du XVIe siècle après son enterrement de vie de jeune fille.

A défaut de voir sa robe de mariée, signée Oscar de la Renta (George était comme prévu en Giorgio Armani), on savoure donc de découvrir la nouvelle Mme Clooney, 36 ans, somptueuse une fois de plus dans une robe courte et théâtrale Giambattista Valli Couture parsemée de fleurs colorées. Eclatante sous le soleil vénitien, qui fait luire leurs alliances à leur main gauche (fine et sertie de diamant pour madame, logiquement plus masculine pour monsieur), la belle Amal embarquait à bord du bateau Amore avec son époux George, très chic en costume gris, pour rallier à nouveau le Cipriani, sur la Giudecca, et y prendre un brunch avec leurs proches. La veille, c’est sans sa compagne que l’acteur de The Monuments Men avait pris des forces au même endroit, avec ses excellents amis Cindy Crawford et Rande Gerber. Tendrement, le fameux ambassadeur Nespresso passe un bras autour de celle qu’il pourra maintenant désigner comme sa femme, et tous deux échangent des mots que personne ne saura. Une quinzaine de minutes plus tard, après un trajet scruté et acclamé par un public nombreux, de nouveaux moments mémorables s’offraient à eux…

Une fête hollywoodienne dans un décor romantique : un mariage « plus que parfait »

George Clooney et Amal Alamuddin, qui se sont rencontrés en Italie et dont la romance a été révélée lorsqu’ils ont été repérés ensemble à Londres en octobre 2013, ont scellé leurs destinées samedi soir, comme l’a signalé très laconiquement et très officiellement Stan Rosenberg, agent de l’étoile hollywoodienne : « George Clooney et Amal Alamuddin ont été mariés aujourd’hui [samedi 27 septembre 2014] au cours d’une cérémonie privée à Venise« , faisait-il savoir par voie de communiqué. En possession de leur licence de mariage depuis le mois d’août, l’acteur-producteur et l’avocate spécialisée dans la défense des Droits de l’Homme, fin prêts à se marier comme l’avait mis en évidence leur déclaration mutuelle enflammée lors de la Celebrity Fight Night en début de mois, ont consacré leur amour devant 136 invités. Parmi eux, outre Cindy Crawford et son mari Rande Gerber, probablement témoin de George, on a pu identifier à bord des bateaux-taxis flanqués d’un drapeau portant le monogramme des mariés, Matt Damon et son épouse Luciana, Emily Blunt et son mari John Krasinski, Bill Murray, Miguel Ferrer (cousin de George), Bono et sa femme Ali Hewson, Anna Wintour… Même Alessandro Greco, le chauffeur de bateau-taxi (l’Amore) attitré de Mr. Clooney dans la Cité des Doges, était convié ! Impossible de manquer, par ailleurs, les parents des mariés : Nick et Nina Clooney ainsi que Ramzi et Baria Alamuddin, qui organiseront une autre fête au mois d’octobre, étaient aux avant-postes. En attendant, ils auront de quoi méditer : Ramzi Alamuddin a parlé d’un mariage « plus que parfait, à la fois simple et somptueux« . On croit sur parole le père de la mariée.

Les convives ont pu savourer en mise en bouche un apéritif aux allures de garden party dans les jardins de l’ancien palais du XVIe siècle reconverti en hôtel de prestige, se délectant de bulles avec des amuse-bouches tels qu’une polenta aux champignons sauvages et un jambon aux figues, selon une source proche des festivités citée par l’AFP. Un dîner comprenant un risotto au citron et au homard était ensuite servi dans la bibliothèque du palazzo, avant une soirée dansante qui devait être animée notamment par la chanteuse Lana Del Rey (qui a déjà chanté au mariage de Kanye West et Kim Kardashian) et voir George Clooney dédier à sa belle Amal When I Fall In Love, standard revisité en 1993 pour la bande originale de Nuits blanches à Seattle. Les mariés ont dansé jusqu’à 3 heures du matin.

Dimanche, il se dit qu’ils prévoyaient une balade en gondole – incontournable… – avec, pourquoi pas, un arrêt au Pont des soupirs pour un baiser au goût de bonheur éternel. Quant à la lune de miel, il est question, après le Mexique, les Seychelles ou encore le lac de Côme qu’ils ont fréquentés ensemble, de Marrakech…

La Boule (Yves Marchesseau) de Fort Boyard : Mort du personnage phare du Fort…

Le gong de Fort Boyard ne retentira plus : Yves Marchesseau, plus connu sous le pseudonyme de La Boule, personnage emblématique du jeu d’aventure de France 2, est mort dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 septembre à l’âge de 62 ans, des suites du cancer qu’il combattait. L’information, confirmée par la fille de regretté comédien, a été annoncée par l’antenne locale de Poitou-Charentes de la radio France Bleu, via son compte Twitter.

« Mon père est chauve depuis qu’il est petit. C’est un problème de naissance qu’il a suite à une maladie. C’était une revanche sur la vie que le fait d’être gros et chauve lui ait offert ce rôle dans l’émission. Jeudi (25 septembre, NDLR), quand il a su qu’il allait mourir, il nous a dit qu’il avait beaucoup souffert pendant son enfance et que Fort Boyard était une revanche sur la vie pour lui« , a confié ce matin Stéphanie, la fille de La Boule, sur l’antenne de France Bleu La Rochelle avec une vive émotion.

Après des problèmes cardiaques survenus en novembre 2013, un cancer de l’oesophage avait été décelé. Il avait alors choisi de se retirer de l’aventure Fort Boyard pour prendre soin de sa santé : « En novembre dernier, j’étais à table avec ma fille Stéphanie lorsque j’ai fait une attaque. J’ai été transporté en urgence à l’hôpital et c’est là qu’avec un scanner, on a dépisté mon cancer de l’oesophage, avait-il raconté. Depuis, je suis soigné. J’ai suivi quatre semaines de radio-chimiothérapie à Poitiers. » Considérablement diminué par ses éprouvantes séances de chimio, il s’était délesté de 20 kilos, tandis qu’il était finalement contraint de se déplacer en fauteuil roulant.

Personnage emblématique de Fort Boyard et directeur d’un musée dédié au Pastis 51, les téléspectateurs prenaient grand plaisir à le retrouver tous les étés depuis plus de vingt ans dans le programme estival de France 2.

Clara Morgane : Les scandales, Zahia, sa nouvelle émission… Elle dit tout !

Dès le vendredi 3 octobre – et tous les vendredis à 21h –, Clara Morgane sera aux commandes d’une nouvelle émission intitulée Scandales vs Stars, sur Trace Sport Stars. Dans cette dernière, elle s’intéressera de près aux scandales qui touchent le monde du sport ! En exclusivité pour Purepeople, la superbe jeune femme a livré ses premières impressions. Sa rencontre avec la chaîne, sa société de production, son avis sur les divers scandales qui ont touché des stars du monde du sport… Clara dit tout !

Les scandales ne lui font pas peur. Et attisent même sa curiosité ! Marseillaise d’origine, la jolie animatrice de 33 ans se souvient d’avoir suivi le foot au Stade Vélodrome lorsqu’elle était petite. Si elle n’est pas la plus grande fan du ballon rond qui soit, elle a décidé de s’intéresser de plus près au monde du sport du côté des « affaires ». « Quand on parle de scandales, on a tendance à parler de politique ou de mode, mais quand on y regarde à deux fois, c’est finalement dans le sport qu’il y a le plus de scandales, raconte l’interprète de J’aime. J’ai trouvé ça amusant de dire que même si les sportifs ont beaucoup de mérite, il y a aussi de nombreux scandales qui les entourent. De Tiger Woods à Mike Tyson en passant par Luis Suarez et Olivier Giroud, il y a beaucoup de scandales, et je n’ai pas cité l’affaire Zahia !« 

À ce propos, elle confie : « Je trouve ça gonflé d’appeler ça ‘l’affaire Zahia’ ! C’est tout le temps sur les femmes que ça retombe ! » Avant d’ajouter : « C’est un incroyable parcours. Elle a réussi à faire son chemin dans la mode. Quand on est issu d’un scandale, ce n’est pas forcément facile. Cette histoire est incroyable à tous les niveaux. C’est l’affaire du siècle !« 

Après Le Journal du hard ou encore Tellement People et Faites entrer l’accusé : Dans la tête d’un tueur, Clara Morgane n’a pas peur de dire qu’elle rêverait de présenter le 20h : « On va pas se restreindre ! » En attendant, la belle, qui gère depuis quatre ans sa société de production avec son mari – société qui a produit les 15 numéros de Scandales vs Stars – présentera le 22 octobre prochain les Trace Urban Music Awards avec Issa Doumbia, en direct du Casino de Paris. Un direct stressant mais aussi très exaltant pour Clara !

Rappelons que la belle a une rentrée chargée puisqu’en plus de l’animation de cette nouvelle émission, elle sera toujours sur NRJ12, sortira son nouvel album jazzy pop et dévoilera bientôt son nouveau calendrier sexy.

 Purepeople.