Archives

les sentiments et la tendresse

5049bac4

Des paroles de douceur,
Des moments de bonheur.
Des regards échangés,
Un zeste de complicité.
Des étoiles dans les yeux,
La joie d’être deux.
Main dans la main,
Suivre le même chemin.
Des rêves plein le coeur,
Que du plaisir, aucune rancoeur.
Aimer et oublier
Les blessures du passé.
Juste la magie de l’amour,
Une belle vie pour toujours.

Cette nuit je me suis endormie……….

Cette nuit je me suis endormie
J’étais seule dans mon lit
Quand j’ai fermé les yeux
Nous étions tous les deux

Dans tes bras j’étais blottie
Bercée d’un bonheur infini
Ivre de tes caresses
Je me noyais dans un océan de tendresse

J’avais peur de me réveiller
Par peur de la réalité
Oh ! rêve, emporte moi avec toi
Laisse moi profiter encore de toi

Si je ne fais que rêver
Je ne veux pas me réveiller
Car je veux être à tes côtés
Enlacée pour l’éternité

 

 

TU ES MON EXISTENCE

TU ES MON EXISTENCE

Tout le monde veut de moi

Mais je ne désire que toi

J’ai les yeux qui pétillent dès que tu es là

Je suis tellement bien quand tu es là

Les autres peuvent voir ailleurs si j’y suis

Car mon existence ne se résume qu’à ta vie

 

Les autres sont jaloux de toi

Mais ils n’arriveront pas à me séparer de toi

Je t’aime trop tu vois

Je ne vois plus ma vie sans toi

Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent

J’ai trouver l’amour, l’unique, le seul

 

Il n’y a plus que toi dans ma vie

C’est grâce à toi si je souris

Je pourrais t’écrire des tas de poèmes

Tellement je t’aime

Les  gens pourront tout tenter pour nous séparer

Mais on s’aime trop ils n’y arriveront jamais

 

Je t’aime comme je l’aimais lui avant

Mais c’est du passé, c’est toi à présent

Je ne vois plus l’avenir qu’avec toi

Mon existence n’aurait plus aucun sens sans toi

Tu es mon amour à moi, rien qu’à moi

Et non ! je ne partage pas crois moi !

 

On est fait pour être ensemble

Tellement que l’on se ressemble

Mon coeur bat au rythme du tien

Mes pas ne veulent plus quitter ton chemin

On s’aime tant que ça, on devient magnifique

Notre " mon " est un monde féerique

UN AMOUR INTERDIT..

Pourquoi c’est à toi que je pense tout le temps ? Malgré cette attente, Je n’arrive pas à me passer de toi.
Ton visage me revient sans cesse, Avec l’espoir qu’un jour, Je serai ton amour, Et que tes baisers ne cesseront de me harceler.
Pour l’instant, entre nous, Il n’y a, malheureusement, que de l’empathie, Et cela me rend un peu triste, Car de toi je suis folle.
Mais je garde espoir, Car tu m’as dit : Qu’un jour, on allait vivre une belle histoire. Peut-être la plus belle de ma vie ?

J’ai ce sentiment, Ce sentiment d’appartenir à toi-même, En fait, je crois que je t’aime, Et cet amour me manque.

LES MOTS……

6KJEFtBsRZ4nz2yvGAK8hc_vd5g

Je voudrais trouver les mots
Ceux qui ne sont jamais de trop
A défaut de ne pas savoir les dire
Je peux essayer de les écrire
Je songe à toutes ces paroles
En y pensant mon cœur s’affole
J’aimerais que mes lettres soient d’or
Les tatouer, les graver sur mon corps
Je pourrais trouver une autre façon
Pour de l’amour en être le maçon
Ce serait alors si facile de te comprendre
T’aimer ne serait que moments tendres
L’amour jaillirait d’un torrent
Et serait puissant comme le vent
Je trouverai en toi un refuge de douceur
Ce serait la découverte du vrai bonheur
Je te l’exprime sans te parler
Mes yeux pour toi ils vont briller
L’amour n’est toujours qu’un mot
Suis- je sans doute assez sotte
De t’aimer et de te confier mon cœur
Mais de cela je n’en n’ai pas peur.

 

AMOUR………

Tu effeuilles mes courbes sous tes doigts divins

Un coeur à corps qui s’envole sans fin aucune

Je suis femme fleur qui éclos sous ta main brune

Tes baisers chauds sur mon corps sont toujours câlins


Tu emportes mon coeur fou frisonnant d’ivresse

Un instant pur et doux d’un amour défendu

Un duo de corps souples aux parfums ingénus

Un secret si sensuel empli de tendresse


De nos deux coeurs naît une harmonie doucereuse

Ainsi nos deux corps chantent ces moments de plaisirs

Ces instants s’évaporent en rêverie langoureuse

Parcourant toutes mes nuits de troublants désirs….

 

Il nous reste une vie………….

 
Il nous reste une vie
Malgré le temps qui court
Il nous reste une vie
Pour bien remplir nos jours.
Il nous reste une vie
Quel que soit le parcours
Il nous reste une vie
Pour aller vers l’ amour.
C’est vrai que nous cherchons parfois
A nous raccrocher au passé
Sans trop savoir pourquoi
Et sans trop vouloir y rester.
Mais l’on sais bien au fond de soi
Que le temps coule au sablier
Et qu’il importe chaque fois
De vivre au présent de nos journées…

NUITS D’HIVER

NUITS D'HIVER

Un petit poéme pour les nuits d’hiver

Là où l’on pense des fois à l’été et à la mer

Il fait froid aujourd’hui

Nous sommes mercredi

On pourrait être le week end

Une fin de semaine

L’un près de l’autre on se réchauffe

On se surchauffe

On laisse l’amour nous ennivrer

Pour simplement s’aimer

On est près de la cheminée

Et on pense à la belle journée

Celle que l’on vient de passer

Et que l’on voudrait renouveller

Tout au long de l’année

Ce que tu es beau

 

La nuit dort doucement sur toi
La lune reflète sur ta peau
comme si elle te serrait dans ses bras
Ce que tu es beau jamais je n’ai vu un tableau aussi beau

La plus magnifique des roses
N’arrive à t’égaler
Tu dors près de moi, c’est l’apothéose
Ce que tu es beau, mon regard je ne peux détacher

L’ombre et la lumière peuvent s’affronter
Jamais ils ne pourront te dissimuler
Leurs manteaux n’atteindront jamais tes coteaux
Ce que tu es beau, gracieux encore plus que le plus charmeur des oiseaux

Je suis amoureux de tout de toi
De ton coeur, de ton corps, de ta peau
J’aime chacune de tes pensées
Ce que tu es beau, quand on peut se les partager

Dort mon ange
Que tes rêves me portent sur le bout de leurs ailes
Laisse-moi t’aimer encore un bout d’éternité
Ce que tu es beau quand je peux t’aimer

J’ECOUTE TES REVES

J'ECOUTE TES REVES

Pour toi je donnerais mille et mille ans d’amour

Tu dors et j’écoute tes rêves dont l’écho reste sourd

Ton regard, ta beauté me rendent folle de désir

Je te sens tout vivant, je vois ton corps frémir

N’aimes tu pas la senteur des fleurs que j’ai cueillies

Elles ont la couleur de tes yeux, elles sont la vie

Mon coeur est comme un mur percé de part en part

Ta bouche est rouge, tes cheveux sont des fleuves d’argent

Je t’aime beau, farouche comme quand tu avais seize ans

Ta lêvre est le calice où je bois tes soupirs

Dans tes bras je ne serais jamais une martyre