6 bonnes raisons de se remettre aux lentilles !

Lentilles classiques, lentilles vertes du Puy, lentilles corail… Ces légumineuses trop souvent oubliées dans nos assiettes ont pourtant tout bon côté nutrition.

 

Des fibres qui favorisent le transit

Dans 100 g de lentilles cuites, il y a 5 g de fibres, soit presque un quart de nos besoins quotidiens. Intéressant pour favoriser le transit et prévenir notamment la constipation. Mais elles renferment une proportion importante de fibres insolubles, qui peuvent à haute dose être irritantes pour les intestins. "Les lentilles corail, dont l’enveloppe est moins dure, sont plus faciles à digérer et risquent moins de ballonner si on a les intestins fragiles". Par ailleurs, mieux vaut les acheter fraîches et les consommer rapidement, mais plus besoin de les faire tremper avant.

Elles calent durablement

Comme toutes les légumineuses, elles ont un index glycémique plutôt bas. Elles se digèrent donc lentement et calent durablement, indispensable pour limiter les fringales et le grignotage. "Mais attention, cela peut varier selon les variétés : si les lentilles classiques ou celles du Puy ont un iG faible, il est sans doute un peu plus élevé pour les lentilles corail ou celles vendues en conserve"

 

Une source supplémentaire de fer

Elles en contiennent en moyenne 3 mg pour 100 g, ce qui n’est pas énorme mais contribue à un apport suffisant, en particulier pour les femmes en âge de procréer qui connaissent des pertes de sang importantes. "Attention, il s’agit de fer végétal qui est moins bien absorbé par l’organisme que le fer d’origine animale. Pour mieux l’assimiler, l’idéal est de prendre de la vitamine C en même temps. On peut par exemple consommer les lentilles froides, en salade, assaisonnées d’une vinaigrette au citron"

 

Elles contrent les mauvais effets du cholestérol

Comme le thé vert, les lentilles contiennent des antioxydants de la famille des catéchines (dont la concentration augmenterait lorsque les lentilles sont trempées ou cuites). Or, des études ont montré que ces antioxydants diminuent l’oxydation du mauvais cholestérol, qui favorise la formation de plaques d’athéromes, dangereuses pour le cœur. "Les lentilles peuvent en effet être une source supplémentaire d’antioxydants protecteurs, en plus des fruits rouges ou du thé"

Des protéines qui coutent moins chers que la viande !

Comme toutes les légumineuses, elles sont une bonne source de protéines : 100 g de lentilles en apportent autant que 100 g de viande, avec moins de mauvaises graisses. "C’est une option intéressante pour limiter les protéines animales et diminuer les acides gras saturés tout en soulageant au passage le porte-monnaie". On peut par exemple les consommer le soir en remplacement de la viande. La bonne portion : 40 à 50 g (crues), avec des légumes à côté. "Mais comme leurs protéines ne sont pas idéalement équilibrées et qu’elles manquent notamment de méthionine, un acide aminé essentiel, il faut veiller à les associer à une céréale type riz complet, blé… pour avoir un apport complet, mais pas forcément au cours du même repas"

Elles nous mettent de bonne humeur

"Les lentilles contiennent toutes les vitamines du groupe B, vitamines anti-stress par excellence et dont on a besoin car plus on stresse plus on en consomme". Les vitamines B sont en effet indispensables pour réguler notre humeur, tout comme le magnésium présent également dans les lentilles. "Cette association magnésium/vitamine B6 des lentilles est particulièrement intéressante".

 

découvrez Venise sous la glace !

Venise comme vous ne l’avez jamais vue et ne la verrez sans doute jamais ! Le photographe allemand Robert Jahns a imaginé la ville mythique prise dans les eaux glacées, donnant à la belle romantique une allure de banquise. Des images sublimes qui donnent le frisson !

 

 

La rénovation du cœur de ville se poursuit

 

Les travaux de la place du théâtre ont débuté lundi matin. Ils devraient se poursuivre jusqu’en juillet et font suite à la piétonisation de la rue de la Liberté, commencée en mai dernier.

 

 

De la gare au théâtre, c’est désormais une immense zone piétonne qui va voir le jour. « La transformation de la place du théâtre fait partie des dossiers importants» a expliqué Alain Millot, maire de Dijon, lors d’une  conférence de presse, lundi 14 avril. L’objectif est de réaliser les aménagements rapidement pour favoriser les moyens de transports « doux » tels que la marche à pied ou le cyclisme ainsi que pour lutter contre la pollution et le bruit.

Les travaux de la place du Théâtre se dérouleront de 7 à 19 heures avec quelques interventions ponctuelles la nuit. Deux phases ont été programmées : le côté est (la Nef) jusqu’à début juin, puis le côté ouest (rue Rameau) jusqu’à mi-juillet. Le  chantier va commencer par rénover les réseaux, terrasser et aménager la place.

Durant trois mois, la circulation ne sera pas interrompue sauf deux jours fin avril (période des vacances scolaires) et une nuit début juillet pour la réalisation des enrobés définitifs.

 

Infos pratiques :

Le stationnement rue Vaillant est déplacé côté des numéros pairs (sur la partie habituellement réservée à l’arrêt des bus). D’autres stationnements sont provisoirement installés rue Chabot Charny et rue Lamonnoye. L’accès piéton aux commerces sera toujours maintenu.

Les bus L6 et B11 et la navette Divia City ne circuleront que dans le sens Théâtre → Wilson. Pour en savoir plus : http://www.divia.fr