Archive | 11 janvier 2011

FERNAND ET FELICITE

La scène se passe en la maison de retraite ‘les cheveux blancs’.

Fernand, 91 ans, voit avec bonheur arriver une nouvelle, Félicité, une jeunette de 85 ans.

Rapidement, comme deux aimants, leur attirance mutuelle les fait s’asseoir côte à côte au réfectoire, devant la TV, pendant les jeux et Fernand tient Félicité par les épaules pendant les farandoles.

Arrive ce qui devait arriver: Les deux amoureux, un beau soir, partagent le même lit, chambre 320…

Je vous laisse imaginer cette première nuit d’amour…

Le lendemain matin, Fernand, au réveil :

Félicité, ma chère, je vous dois des excuses;

Si j’avais su que vous étiez toujours vierge, j’y serais allé plus doucement ..

Mais non, mon bon Fernand, c’est moi qui vous présente mes excuses:

Si j’avais su que vous bandiez encore, j’aurais retiré mes collants…