Archive | février 2013

Biographie de Claudia CARDINALE

Claudia Cardinale, née Claude Joséphine Rose Cardin, est une actrice italienne, née à Tunis (Tunisie) le 15 avril 1939.

Cardinale est la fille d’un ingénieur italien installé à Tunis. Ses premiers contacts avec le cinéma ont lieu en 1955 à Venise, durant la Biennale, au cours d’un voyage qui lui a été offert après qu’elle a gagné, à seize ans, l’élection de « la plus belle italienne de Tunis ». Cependant, désirant être institutrice, elle décline toutes les propositions qui lui sont faites et ne fait qu’une brève apparition dans un court métrage, Anneaux d’or de René Vautier.

Ses véritables débuts dans un long métrage se feront en 1958 dans Goha de Jacques Baratier et surtout Le Pigeon de Mario Monicelli, sous l’égide du producteur Franco Cristaldi qu’elle épousera en 1966.

Dans les années 1960, on la retrouve à l’affiche de nombreux succès critiques et publics. De célèbres réalisateurs vont se « disputer » sa présence devant leurs caméras. Ce sont Mauro Bolognini, Abel Gance, Luchino Visconti, Henri Verneuil, Philippe de Broca, Luigi Comencini, federico fellini, Blake Edwards, Henry Hathaway, ou sergio leone.

Sa présence aux côtés d’Alain Delon dans Rocco et ses frères et dans Le Guépard de Visconti, et aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans Cartouche la font connaître du public français, alors que le succès aux États-Unis et une renommée internationale lui viennent en 1963 de La Panthère rose de Blake Edwards puis, en 1964, du film Le Plus grand cirque du monde d’Henry Hathaway, confirmés en 1968 par Il était une fois dans l’Ouest de sergio leone.

Les années 1970 et 1980 la voient alterner avec bonheur les rôles :

Réalisations italiennes avec Marco Ferreri, Luigi Comencini, Franco Zeffirelli, Marco Bellocchio, Luchino Visconti (avec qui elle a joué quatre fois) et surtout son mari, le producteur Pasquale Squitieri.
Réalisations françaises avec Christian-Jaque, José Giovanni, Michel Lang, Nadine Trintignant, Diane Kurys ou Robert Enrico.
Réalisations internationales avec Jerzy Skolimowski, Mikhaïl Kalatozov, George P. Cosmatos, Alan Bridges, Werner Herzog ou Blake Edwards (pour Le Fils de la panthère rose, 30 ans après le premier rôle).
A partir de la fin des années 1990, elle tourne moins, se consacrant davantage au théâtre ou à l’écriture.

En 1993, elle est membre du jury pour la sélection officielle des longs métrages au Festival de Cannes.

Dans les années 2000, elle monte sur scène à Paris, interprétant, en 2000, La Vénitienne (anonyme du XVIe siècle) et Doux oiseaux de jeunesse de Tennessee Williams en 2005.

Cardinale doit son succès à une alchimie mariant sa beauté, sa voix chaude et légèrement rauque et voilée, et d’indéniables talents d’actrice. Ses origines tunisiennes lui permettent également de parler couramment le français. Entre 1958 et 1976, il ne s’est pas passé une année sans qu’elle ne « fasse » la couverture d’un magazine.

Elle a toujours adopté des positions politiques marquées par des idées libérales. De gauche, elle s’est souvent battue pour des causes concernant les droits des femmes et des homosexuels. Elle a apporté sa contribution à nombre de causes humanitaires. Elle vit à Paris qu’elle considère comme sa véritable patrie.
Franz Olivier Gisbert confirme dans son livre la tragédie du Président, p. 273, qu’elle a eu une liaison avec Jacques Chirac. En 1999, l’UNESCO l’a désignée Ambassadrice de bonne volonté.

« J’ai été une star, très jeune. Je n’ai pas de mérite, le destin en a décidé ainsi. Une étoile a toujours veillé sur moi ». Cette phrase est extraite de son livre autobiographique, paru le 20 janvier 2005, Mes étoiles, aux éditions Michel Lafon.

 

Cinéma

Claudia Cardinale dans Les Centurions

Claudia Cardinale dans Les Centurions

Télévision

Claudia Cardinale en 1995.

Théâtre

Récompenses

Claudia Cardinale avec Alain Delon au festival de Cannes 2010.

 

 

Aiguillettes de canard à la crème, purée au beurre de cannelle

Recette : Aiguillettes de canard à la crème, purée au beurre de cannelle

 Pour 4 personnes – Préparation : 50 min – Cuisson : 40 min – Repos : 2h

100 g de beurre 1 petit citron confit 3 pincées de piment d’Espelette 1/2 cuil. à café de cannelle en poudre 1 cuil. à café de miel 800 g de pommes de terre (bintje ou charlotte) 10 abricots secs 1 oeuf 16 aiguillettes de canard 10 cl de vinaigre balsamique 25 cl de crème liquide quelques brins de romarin fleur de sel poivre du moulin

Sortir le beurre du réfrigérateur 1 heure avant son utilisation.

Dans un saladier, travailler 60 g de beurre à la fourchette jusqu’à ce qu’il prenne la consistance d’une pommade.

Hacher le citron confit.

Incorporer le piment, la cannelle, le miel et le citron confit. Mélanger jusqu’à obtention d’une texture homogène.

Placer le beurre composé sur du film alimentaire et façonner en rouleau, bien fermer les extrémités. Placer au frais 1h à 1h30 (ou 15 minutes au congélateur).

Brosser et laver la peau des pommes de terre. Les plonger dans une casserole d’eau salée au gros sel, porter à ébullition et cuire jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Emincer les abricots, réserver.

Peler les pommes de terre cuites, les écraser en purée. Incorporer l’oeuf et un peu de beurre composé. Assaisonner, réserver au chaud.

Dans une poêle, chauffer le reste de beurre, y déposer les aiguillettes et les abricots. Cuire jusqu’à coloration puis déglacer au vinaigre balsamique. Ajouter la crème liquide, saler, poivrer.

Dresser les aiguillettes et la purée sur des assiettes chaudes. Décorer de romarin et de lamelles de beurre composé. Parsemer de fleur de sel et servir aussitôt.

 

Radars : les conducteurs pris de vitesse

Un radar invisible (© Getty Images)

Un radar invisible

Aucun moyen de détecter ces radars nouvelle génération. Vous roulez en ville, une voiture banalisée roule à côté de vous et sans émettre de flash, son radar embarqué sera capable de vous photographier. Voilà la nouvelle arme du gouvernement en matière de sécurité routière : des radars mobiles déployés sur les route dès le 15 mars.  « La nouveauté, c’est que ces radars vont effectuer des contrôles à partir  de véhicules insérés dans le flot de circulation. L’objectif est de se fondre  parmi les automobilistes », explique Aurélien Wattez, chef du département du  contrôle automatisé à la Sécurité routière. Au départ, seuls les véhicules doublant la voiture banalisée seront verbalisés. Mais dès cet été, les voitures roulant en sens inverse seront aussi photographiés.
Les grands excès de vitesse visés
Sur ce nouveau dispositif, l’antenne radar est cachée derrière la plaque d’immatriculation du véhicule, conduit par deux officiers en uniforme. Mais seuls les grands excès de vitesse seront détectés, la marge d’erreur de ce nouveau radar étant plus importante que sur les anciens. Ainsi sur autoroute, une voie limitée à 130 km/h, un automobiliste qui  roule à 138 km/h ne sera pas verbalisé, car la vitesse retenue (138 moins 10%)  est égale à 124 km/h, en dessous de la vitesse autorisée. En revanche, le même  automobiliste photographié à 146 km/h sera verbalisé avec une vitesse retenue  de 131 km/h (146 moins 10%). Au total, 300 véhicules équipés de ces nouveaux radars devraient être  déployés d’ici à trois ans, sur un rythme de 100 par an.

Aujourd’hui, 28 Février, nous fêtons les Romain

28 février: Antonella – Mana – Romain – Romaine – Roman – Romana – Romane – Romanos – Toinon

du latin romanus, « romain »…

Historique du prénom

Aux Xe-XIe siècles, cinq empereurs d’Orient furent des Romain. Saint Romain, au
Ve siècle, se vouait à une vie d’ermite, mais son frère saint Lupicin vint à
lui, suivi de beaucoup d’autres, pour être son disciple. Saint Lupicin et saint
Romain,
devant l’affluence, décidèrent de créer deux monastères, ce qui fut fait :
autour de l’un s’aggloméra la cité de Saint-Lupicin, et autour de l’autre celle
de Saint-Claude. Quant à saint Romain, ne laissant aucune ville à son nom, on
imagine qu’il a pu rejoindre l’ermitage suprême. Au caractère, Romain est une
sorte d’aventurier de l’esprit, généreux et noble ; d’une forte volonté, d’une
grande capacité d’action et d’une extrême sensibilité, Romain peut se laisser
gagner par la violence – mais seulement pour une cause qui en vaille la peine ;
cette forte tête va de l’avant, mais jamais n’importe comment…

PROVERBE

Soleil le dernier jour de février met des fleurs au pommier.