Archive | 8 avril 2017

Fruits secs : des aliments contre la fatigue

Pour retrouver la forme et faire le plein d’énergie de manière 100 % naturelle, l’idéal est d’opter pour les aliments contre la fatigue. Plus économiques et plus sains que les vitamines contre la fatigue que l’on achète en grandes surfaces ou en pharmacies, ils ont décidément tout bon !

 

Les fruits secs : de parfaits aliments contre la fatigue

Les fruits secs présentent de multiples avantages. Consommés au quotidien, ils permettent de rester en forme et de conserver une excellente santé. Les fruits à coques, notamment, sont riches en minéraux et vitamines indispensables au bon fonctionnement de l’organisme. Les noisettes, les pignons, les noix de pécan ou encore les noix de cajou sont par exemple tout particulièrement conseillés pour leur apport en fer, en potassium, en magnésium et en acides gras non saturés. Dégustés à toute heure de la journée (petit-déjeuner, en-cas, apéritif…), ils subliment les mets aussi bien sucrés que salés tout en leur conférant une note gourmande et originale très intéressante.

Que peut-on manger d’autre en cas de fatigue ?

Pour faire le plein d’énergie tout en prenant soin de sa santé, les agrumes sont idéaux. Gorgés de vitamine C, ils boostent naturellement les défenses immunitaires. On mise en priorité sur les oranges, bien sûr, mais également sur les citrons et les pamplemousses. Les fruits de mer, riches en magnésium et en minéraux, sont eux aussi excellents pour retrouver la forme. De plus, grâce à leur faible apport en glucides et en lipides, ils permettent de se régaler tout en gardant la ligne.

Chauffage : comment éviter l’intoxication

Chaque année, les intoxications au monoxyde de carbone, un gaz indétectable qui peut se dégager des appareils de chauffage et des cheminées entre autre, sont responsables de plus de 100 décès en France. Voici comment vous protéger.

 

Le monoxyde de carbone, c’est quoi ?

Un gaz asphyxiant indétectable : il est invisible, inodore et non irritant.

Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. Il intoxique en se fixant sur les globules rouges (via la respiration et les poumons) et en empêchant ces globules de véhiculer correctement l’oxygène dans l’organisme. Les premiers symptômes se font alors sentir : maux de têtes, nausées et vomissements.

 

Quels sont les appareils à risque ?

Peuvent être responsables d’une intoxication au monoxyde de carbone : chaudières, chauffe-eau, poêles, cuisinières, cheminées, inserts, cheminées décoratives à l’éthanol, appareils de chauffage à combustion fixes ou d’appoint, groupes électrogènes, pompes thermiques, engins à moteur thermique (voiture, appareils de bricolage), braseros, barbecues, panneaux radiants à gaz, convecteurs fonctionnant avec des combustibles.

Comment éviter l’intoxication ?

– Ne jamais placer les groupes électrogènes dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ils doivent impérativement être installés à l’extérieur des bâtiments.

– Avant chaque hiver de préférence, faire systématiquement vérifier et entretenir les installations de chauffage (chaudières, inserts, poêles) et de production d’eau chaude (chauffe-eau, chauffe-bain), ainsi que les conduits de fumée (ramonage mécanique) par un professionnel qualifié.

– Tous les jours, aérer au moins 10 minutes (même pendant les périodes de chauffage), maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et ne jamais obstruer les entrées et sorties d’air.

– S’assurer de la bonne installation et du bon fonctionnement de tout nouvel appareil à gaz avant sa mise en service et exiger un certificat de conformité auprès de l’installateur.

– Respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion indiquées par le fabricant : ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu ; ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue…

 

 

Que faire si on soupçonne une intoxication ?

Vous pensez présentez des symptômes d’intoxication au monoxyde de carbone ?

Si ces symptômes sont observés chez plusieurs personnes dans une même pièce ou qu’ils disparaissent hors de cette pièce, cela peut en effet être le cas. Dans ce cas :

– Aérer en grand les pièces en ouvrant les fenêtres et les portes

– Arrêtez si possible les appareils à combustion

– Evacuez les locaux

– Appelez les secours en composant le 18, le 15 ou le 112.

– Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs Pompiers.

Plus d’infos : Inpes.fr