Archives de tags | Michael Jackson

Michael Jackson : Un 2e album posthume,  »XSCAPE », imminent

(Purepeople)

Cinq ans après sa mort brutale, survenue le 25 juin 2009 en raison d’une surdose de Propofol (un anesthésiant très puissant), Michael Jackson continue d’être au coeur de l’actualité médiatique. Entre les péripéties, parfois extrêmes, de son clan, et les procès multiples mêlant tristement son nom, le regretté Roi de la pop n’a de cesse, malgré sa disparition, de faire les gros titres. Le chanteur culte, décédé à l’âge de 50 ans, va également faire un retour posthume dans les bacs : le label Epic Records a annoncé aujourd’hui, lundi 31 mars, la sortie prochaine d’un nouvel album, intitulé XSCAPE et contenant huit titres originaux et inédits du King of Pop, qui sera mis en vente en le 13 mai prochain (et disponible sur iTunes à partir du 1er avril).

C’est par un communiqué publié sur son site internet que la maison de disques (filiale de Sony) a dévoilé cet étonnant projet, qui ne manquera pas de réjouir les millions d’inconditionnels de Michael Jackson aux quatre coins du monde. Comme expliqué, c’est grâce à l’impulsion de L.A Reid, incontournable producteur et patron d’Epic Records, que cet opus verra très prochainement le jour. En accord avec les administrateurs du patrimoine de Michael Jackson, John Branca et John McClain, ce dernier a en effet pu « accéder de façon illimitée aux trésors couvrant quatre décennies de créations sur lesquelles Michael Jackson a posé sa voix« , peut-on lire dans ce communiqué.

« L.A. Reid s’est ensuite associé à des producteurs de premier plan pour apporter une touche plus contemporaine à ces chansons tout en retenant l’essence de Michael Jackson et son intégrité, afin de créer la meilleure musique que vous ayez jamais entendue. » Parmi les producteurs de premier plan en question, on retrouve notamment Timbaland (meilleur copain de Justin Timberlake) mais aussi Rodney Jerkins (Black Eyed Peas, Lady Gaga… ), le collectif Stargate (Beyoncé, Rihanna…) et John McClain. Un programme très alléchant pour un opus mystérieux qui suscite d’ores et déjà la curiosité voire carrément l’excitation chez les fans du Roi de la pop.

Une édition « Deluxe » de « XSCAPE » comprendra également les enregistrements originaux des chansons. Epic Records n’en est cependant pas à son coup d’essai : en 2010 (soit un an seulement après la mort de Michael Jackson), le label avait publié Michael, album posthume comprenant neuf titres présentés comme inédits, principalement enregistrés à la fin de la vie de l’artiste. Et ce n’est encore qu’un début, puisque Sony Music Entertainment, détenteur des droits sur l’oeuvre de Michael Jackson jusqu’en 2017, avait signé en 2010 un contrat colossal portant sur dix productions jusqu’à cette date.

Trois fans français de Michael Jackson indemnisés pour la mort de leur idole

Le chanteur Michael Jackson, lors d'une de ses dernières apparitions publiques, le 5 mars 2009, lors d'une conférence de presse à Londres (Royaume-Uni).

« C’est la première fois au monde, à ma connaissance, qu’est reconnue la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d’une pop star », se félicite leur avocat.

Cinq fans du défunt roi de la pop Michael Jackson ont obtenu, mardi 11 février, un euro symbolique de dommages et intérêts au titre du « préjudice d’affection » causé par la mort du chanteur en 2009. Le tribunal d’instance d’Orléans (Loiret) a estimé que ces cinq personnes, originaires de Suisse, de Belgique, de Gironde, du Pas-de-Calais et du Loiret, avaient apporté la preuve de « l’affliction » dont elles avaient fait l’objet.

« C’est la première fois au monde, à ma connaissance, qu’est reconnue la notion de préjudice affectif en lien avec la mort d’une pop star », s’est félicité leur avocat, Emmanuel Ludot, se félicitant « d’être allé jusqu’au bout de la procédure malgré les ricanements » qu’elle suscitait.

Certificats médicaux à l’appui

Ce précédent est d’autant plus remarquable, selon l’avocat, que « le lien n’était pas à double sens, les fans aimant Michael Jackson, mais celui-ci ne les connaissant pas personnellement ». Les cinq requérants avaient apporté la preuve du préjudice subi « à l’aide de témoignages, voire de certificats médicaux ».

En pratique, l’euro symbolique ne sera pas réclamé au docteur Conrad Murray, qui a été relâché à l’automne dernier grâce aux remises de peine, après avoir été condamné à quatre ans de prison aux Etats-Unis pour homicide involontaire de la star. Toutefois, « la reconnaissance du statut de victime pourra permettre à mes clients de demander à avoir accès au lieu d’inhumation de Michael Jackson à Los Angeles, qui est interdit au public », selon l’avocat.