Archives de tags | palais des festivals

Cannes 2013 : La Croisette en pleins préparatifs avant la grande fête du cinéma

L'affiche officielle fixée ce lundi matin sur le Palais des Festivals par des alpinistes.

La Croisette s'habille pour Cannes 2013.

A 24 heures du début de la 66e édition du Festival de Cannes, les petites
mains s’activent en coulisses pour que tout soit prêt, afin d’accueillir stars
internationales et milliers de festivaliers sur la Croisette. Petit tour
d’horizon et prise de température !

Centre névralgique de l’événement, le Palais des Festivals et ses fameuses marches ont vu les petites fourmis mettre en place les installations telles que les tribunes ou encore l’arche recouverte où les nombreuses stars posent devant des flashs crépitant avant de monter les mythiques marches. Quant au tapis rouge, il sera installé à la dernière minute, sous l’immense affiche officielle du festival d’une taille de 250 m². Avant de le fouler, les membres du jury seront dès ce mardi 14 mai sur la Croisette. Sous la direction du grand Steven Spielberg, Nicole Kidman, Daniel Auteuil et leurs petits camarades se retrouveront pour leur première réunion à huis-clos en soirée au restaurant La Palme d’or, où le chef doublement étoilé Christian Sinicropi orchestrera un menu inspiré de la filmographie du maître Spielberg.

Le lendemain, après les traditionnelles exercices du photocall et montée des marches, le cinéaste américain ouvrira les hostilités avant la projection de Gatsby le Magnifique. Suivra le fameux dîner de gala de l’ouverture du festival qui sera assuré en cuisine par Anne-Sophie Pic, la seule femme en France auréolée de trois étoiles au guide Michelin. Épaulée par Bruno Oger, elle servira 650 prestigieux convives dans un « dîner à quatre mains » d’une durée de « 1 heure 15« .

Traditionnellement à Cannes, avant que les festivaliers et badauds ne bravent les pavés de la Croisette, les premiers signes de préparatifs sont les affiches qui s’égrènent le long des plages cannoises. Géante à flanc d’hôtel pour le blockbuster Lone Ranger, en bout de ponton, le regard curieux d’un Minion pour Moi, moche et méchant 2 ou encore sur la façade cette année centenaire du mythique Carlton pour Gatsby le Magnifique.

Pour le film d’ouverture, déjà sorti aux États-Unis où il joue des coudes avec Iron Man 3, Cannes sera une sorte d’apothéose. Outre le glamour d’une montée des marches qui s’annonce palpitante, Gatsby donnera une grande fête mondaine dans un dôme éphémère spécialement construit pour accueillir quelque 800 invités à une soirée dansante type cabaret des années folles. Un beau clin d’oeil à Francis Scott Fitzgerald, l’auteur du roman en 1925, qui a passé plus de quatre ans entre Paris et la Côte d’Azur, participant avec quelques-uns de ses amis américains, à faire de Cannes et du cap d’Antibes un rendez-vous pour clients fortunés durant l’entre-deux-guerres.